2010 Annual Report-Gender Equality, a New Quality at Entry Requirement at the AfDB

07/06/2011
Share |


Après une période d’essai au cours de l’année 2010, la BAD a mis en place un mécanisme de suivi des résultats en matière de genre, qui propose la parité comme nouvelle norme de qualité à l’entrée à intégrer à la revue de l’état de préparation.

Une division du genre et du développement social a été créée pour veiller à la qualité à l’entrée des opérations et assurer un meilleur suivi des résultats.

Les interventions de la Banque intègrent la problématique du genre dans tous les secteurs et à tous les stades du cycle des projets.

La BAD a établi en 2010, trois nouveaux profils de genre pays, et évalué l’intégration de la problématique de genre dans le développement social et humain, et la budgétisation sensible au genre. 

Elle a également tenu compte de la parité homme-femme dans certaines politiques, comme sa nouvelle politique énergétique. Des spécialistes des questions de genre provenant des opérations et du Département de l’assurance qualité et des résultats ont contribué à relever la qualité des opérations en participant aux activités du cycle des projets, aux documents de stratégie pays (DSP) et au dialogue pays. En matière de partenariat, la Banque a consolidé sa collaboration avec le réseau sur le genre du CAD/OCDE. Elle a collaboré avec le réseau "New Faces and New Voices" et organisé le Sommet économique des femmes africaines.

Ce sommet est un forum où les femmes d’affaires, les banquiers et les hommes politiques examinent les défis et les possibilités d’élargir l’accès des femmes aux produits financiers et à la prise de décision. À l’occasion des Assemblées annuelles 2010 de la Banque à Abidjan, une réunion avait été consacrée à la mise en œuvre des résolutions du Conseil de sécurité des Nations Unies sur les « femmes dans les Etats fragiles: de la situation de victimes passives de la violence à celle d’agents actifs du changement ».