ADB-Senegal: € 9.5 million Loan to Support Small-scale Irrigation

03/02/2011
Share |

Le Groupe de la Banque africaine de développement (BAD) a accordé au Gouvernement de la République du Sénégal, le mardi 1e février 2011, un prêt supplémentaire d’un montant de 9,5 millions d’euros, pour compléter le financement du Projet d’appui à la petite irrigation locale (PAPIL).

Ce prêt a été obtenu du Fonds africain de développement (FAD), le guichet concessionnel de la BAD. Le PAPIL, qui a débuté ses activités en 2005, avait déjà bénéficié d’un prêt initial de 16,3 millions d’euros.

Il a pour objectif la mise en valeur de terres, selon une démarche participative, à partir de petits ouvrages de maîtrise des eaux de ruissellement, en vue d’assurer la sécurité alimentaire. Les quatre régions de Fatick, Tambacounda, Kédougou et Kolda sont concernées par ce projet.

Le prêt a notamment déjà permis de récupérer plus de 1900 hectares de terres salées, de reboiser et de traiter plus de 700 hectares de terres dégradées, de réaliser une trentaine d’ouvrages hydro-agricoles contribuant à la création de pôles de développement et apportant une production rizicole additionnelle estimée à plus de 5500 tonnes. Par ailleurs, plus de 200 micro projets, à caractère socio-économique (salles de classe, postes de santé, puits, moulins, magasins, etc.) et directement mis en œuvre par les communautés rurales, sont en voie d’achèvement.   

Le prêt supplémentaire permettra de réaliser, d’ici fin 2013, l’ensemble des infrastructures et aménagements déjà identifiés et étudiés (mares, barrages anti-sel, vallées et bas-fonds, etc.), tout en confortant l’appui apporté aux communautés en matière de gestion et de valorisation des aménagements, avec une attention toute spécifique à l’atténuation et à l’adaptation au changement climatique.

Le PAPIL vise à terme la récupération de plus de 4.200 hectares de terres agricoles, et une production végétale annuelle additionnelle de 16.000 tonnes, dont majoritairement le riz, au bénéfice de plus de 12.000 exploitants.