AfDB-Benin: 24.88 Billion CFA Francs for a Road Project in Support of Regional Integration

23/04/2010
Share |

Le Groupe de la Banque africaine de développement (BAD) et le gouvernement béninois ont signé, jeudi 22 avril 2010 à Tunis, un protocole d’accord de don (22,18 millions d’unités de compte-UC) et un accord de prêt (11,5 millions d’UC), d’un montant global de 33,68 millions d’UC (24,88 milliards de Francs CFA), pour le financement du projet de bitumage de la route Ndali-Nikki-Chicandou-Frontière du Nigeria dont le coût total s’élève à 36,85 millions d’UC (27,2 milliards de Francs CFA).

Le projet couvrira principalement l’aménagement et le bitumage de 77 km entre Ndali et la frontière du Nigeria, ainsi que des aménagements connexes et des actions spécifiques pour les femmes. Ces aménagements portent notamment sur la réalisation de pistes rurales, la construction et l’équipement d’un poste de péage/pesage et la fourniture de charrettes aux femmes.

La réalisation du projet permettra de compléter le chaînon manquant du corridor transversal Kara-Ouaké-Ndali-Chicandou-Chicanda-Ilorin, qui  relie le Togo au Nigeria en traversant le Bénin sur toute sa largeur. «Cette intervention répond à un besoin d’intégration régionale et s’inscrit dans les objectifs de mise en œuvre du plan d’action à court terme du NEPAD en matière d’infrastructures dans laquelle la Banque joue le rôle de chef de file », a expliqué M. Gilbert Mbesherubusa, directeur du département des infrastructures, signant pour la BAD. Par ailleurs, a-t-il précisé, «le projet vise à améliorer la circulation des biens et des personnes sur le tronçon  et renforcer le rôle de transit du Bénin en améliorant les échanges entre le Nigeria et le Togo ».

S’exprimant pour sa part, lors de la cérémonie de signature, l’ambassadeur du Bénin près de la République tunisienne, Sabitou K. Alao-Fary, s’est félicité de bonnes relations entre la BAD et son pays, et souligné la pertinence de ce projet dans la stratégie du Bénin en matière d’intégration régionale et de lutte contre la pauvreté. «Ce projet contribuera à un meilleur accès aux marchés locaux et régionaux des produits agricoles », a-t-il ajouté.

Le Bénin, indique-t-on, a un besoin important d’aide pour le développement des infrastructures routières, pour la micro finance, notamment l’appui au petit artisanat et au petit commerce d’où les femmes et les personnes peu nanties tirent leur subsistance. Ce projet vient à point nommé, pour contribuer au désenclavement intérieur et au renforcement de l’intégration régionale, ainsi qu’à la croissance des échanges régionaux entre les pays de l’Union monétaire Ouest-africaine et de la communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest.

Le Groupe de la Banque a démarré ses opérations au Bénin en 1972. Depuis, l’institution a approuvé 81 opérations avec des engagements nets d’environ 595 milliards de francs CFA. 


Comments

No comments have yet been posted, be the first to comment by using the form below:

*
*
* CAPTCHA
*
 

Explore what we do

Select a country

Explore our
activities