AfDB Calls for a more Equitable Distribution of Growth in Africa

30/05/2012
Share |

La deuxième Revue annuelle sur l’efficacité du développement –  Edition 2012, de la Banque africaine de développement (BAD),  publiée ce mercredi à Arusha (Tanzanie), dans le cadre de la 47ème Assemblée annuelle de l’institution, plaide pour une répartition plus équitable de la croissance économique notée ces dernières années en Afrique.
 
Le rapport de 55 pages intitulé "Œuvrer à la croissance inclusive des économies africaines’’, note que le continent pourrait bénéficier de l’embellie économique si la croissance était plus inclusive, donc profitable à toutes les populations.
 
La croissance en Afrique est souvent concentrée sur un petit nombre de secteurs et de domaines, bénéficiant uniquement à une petite proportion de la population.
 
‘’Une croissance inclusive est plus robuste, plus durable et mieux adaptée à la sortie de la pauvreté pour le plus grand nombre d’Africains’’, note le document.
 
Selon le rapport, une telle croissance ne saurait conduire à la création des emplois et opportunités économiques nécessaires pour sortir un plus grand nombre d’Africains de la pauvreté,
 
La création d’emplois dans le secteur privé constitue l’une des stratégies les plus prometteuses pour sortir un plus grand nombre d’Africains de la pauvreté, signale la Bad.
 
La revue présente un aperçu de la performance de la Bad et examine les tendances du développement à l’échelle du continent. Elle souligne qu’en dépit de la persistance de la crise financière mondiale, l’Afrique pourra toujours maintenir sa remarquable performance sur le plan de la croissance.
 
Le document fonde son optimisme sur un certain nombre de raisons dont l’amélioration de la gestion macroéconomique et un climat des affaires plus attractif, résultant d’une décennie de réformes entreprises dans le continent.
 
Le continent pourra aussi tirer profit de la montée en puissance de la Chine et d’autres économies émergentes favorisant au maintien des cours des matières premières à des prix élevés, au bénéfice de l’Afrique riche en ressources naturelles.
 
Scindé en quatre thèmes le document examine également la qualité de la gestion du portefeuille de la banque et de l’institution elle-même. Le constat qui se dégage est que ‘’l’Afrique progresse sur un large éventail de problématiques de développement : la pauvreté régresse, l’environnement du secteur privé s’améliore rapidement, et l’éducation et la santé font des progrès constants et le nombre d’Etats fragiles a diminué’’.
 
La revue traite de sujets dont le premier porte sur ‘’les progrès sur le plan du développement en Afrique’’ tandis que le second traite de ‘’la contribution de la Bad au développement de l’Afrique’’. Les deux autres sujets traités par la revue sont relatifs à ‘’la bonne gestion des opérations de la Bad’ ’et à ‘’l’efficience de la Bad en tant qu’organisation’’.
 
La deuxième Revue annuelle sur l’efficacité du développement –  Edition 2012 est le fruit d’une collaboration entre le personnel de la plupart des départements de la banque.
 
La 47ème Assemblée annuelle du groupe de la BAD a pour thème : ’’L’Afrique et le nouveau paysage mondial : défis et opportunités’’.
 
Elle donnera l’occasion aux délégués de se pencher sur l’évolution du rôle de l’Afrique dans le monde, au moment où les économies du continent continuent d’enregistrer des taux de croissance plus rapides que le reste du monde.