AfDB extends 25 million Euro loan to Cape Verde to support public finance management and private sector

07/12/2011
Share |

Le Groupe de la Banque africaine de développement (BAD) a consenti, le 7 décembre 2011 à Tunis, un prêt de 25 millions d’euros, soit l’équivalent de 2,7 milliards d’Escudo (CVE) à la République du Cap-Vert.

Ce prêt de la BAD va permettre de mettre en œuvre le programme d’appui à la gestion des finances publiques et à la relance du secteur privé.

Ce programme permettra notamment au gouvernement cap-verdien de poursuivre les réformes destinées : (i) à l’amélioration de la gestion de la dette publique et des entreprises publiques ; (ii) au renforcement des systèmes de contrôle interne et externe des finances publiques ; (iii) à la consolidation de la concurrence dans les marchés publics ; et (iv) à l’amélioration de l’accès des petites et moyennes entreprises au crédit.

Une cérémonie officielle de signature de ce prêt a été organisée, le 8 décembre 2011, à l’agence de relocalisation temporaire de la BAD à Tunis. L’accord a été signé par M. Ndoumbe Lobé, directeur du département de la gouvernance et de la gestion économique et financière et Jose Barbosa, ambassadeur du Cap-Vert en Italie. A cette occasion, M. Lobé  a insisté  sur les deux points essentiels du programme, à savoir le renforcement de la viabilité financière de l’Etat et une assistance plus accrue au secteur privé pour consolider la croissance économique et favoriser l’emploi. « La Banque est engagée à accompagner les efforts du Cap-Vert dans la mise en œuvre de sa stratégie de transformation de l’économie qui vise à faire du Cap-Vert un pays émergent dans un horizon proche », a affirmé M. Lobé.

A ce jour, les engagements cumulés de la Banque au Cap-Vert s’élèvent à près de 271 millions d’euros (environ 29,3 milliards de CVE).