AfDB grants CFA 80 billion to Burkina Faso for Roads and Transport Rehabilitation Work on Corridor with Togo

24/07/2012
Share |

La Banque africaine de développement (BAD) vient d’octroyer 80 milliards de FCFA au Burkina Faso pour  la réhabilitation de routes et la facilitation du transport sur le corridor  avec le Togo. La cérémonie de signature  de l’accord de financement a eu lieu le jeudi 19 juillet 2012, à Ouagadougou, entre le gouvernement du Burkina Faso, représenté par M. Lucien Marie Noël Bembamba, ministre de l’économie et des finances et la Banque, représentée par Mme Ginette Nzau-Muteta, représentante résidente de la Banque africaine de développement au Burkina Faso.

Le projet a été approuvé par le Conseil d’administration de la Banque, le 27 juin 2012. Ce projet dont la partie burkinabè concerne le tronçon Koupéla-Bittou-Frontière du Togo d’une longueur totale de 153 kilomètres, y compris le pont du Nakambé et la bretelle de Mogandé (au Ghana), a un coût total de 135,54 millions d’UC (100,7 milliards de FCFA).  La contribution de la BAD représente plus de 78% du coût global du projet (106,13 millions d’UC, soit environ 80 milliards de FCFA) dont  84,6 millions d’UC sous forme de don et 21,53 millions d’UC sous forme de prêt.  La partie burkinabé du projet est cofinancée par la Banque ouest-africaine de développement (BOAD), la Banque d’investissement et de développement de la CEDEAO (BIDC), l’Allemagne (KfW) et le gouvernement du Burkina Faso.

Outre la réhabilitation de la route, le projet prévoit des aménagements connexes et le soutien à la mise en œuvre de mesures de facilitation du transport et du transit sur le corridor. Il constitue également un projet pilote de création d’emplois pour les jeunes et les femmes avec plusieurs activités spécifiques dans ce sens.