AfDB Grants US$ 44.70 Million to Chad to finance the Lake Chad Basin Sustainable Development Programme

11/12/2008
Share |

Tunis, le 11 décembre 2008 - Le Conseil d’administration du Groupe de la Banque africaine de développement (BAD) a approuvé l’octroi, sur les ressources du Fonds africain de développement (FAD), d’un don de 30 millions d’unités de compte*, équivalent à 44,70 millions de dollars EU pour financer le programme de développement durable du Bassin du Lac Tchad (PRODEBALT). Les pays donateurs sont les pays membres de la Commission du bassin du Lac Tchad (CBLT): Cameroun, Niger, Nigeria, RCA et Tchad.

Le PRODEBALT constitue une réponse aux processus de réduction des écoulements et de la qualité des eaux, de perte de la biodiversité, d'érosion hydrique et d'ensablement qui affectent le lac Tchad et l'ensemble de son bassin. La réduction drastique de la superficie du Lac Tchad, constatée au cours des dernières décennies, a entraîné une perturbation des superficies agricoles et une diminution de la production halieutique. En effet, la superficie du lac est passée de 25 000 à 2 500 km2 en l’espace de 45 ans et d’une profondeur de 6 m en moyenne à moins de 3 m aujourd’hui.

Face à la situation dramatique du plan d’eau, les Chefs d’Etats de la Commission du Bassin du Lac Tchad (CBLT) ont adopté en 2003, la Vision 2025, appelant au secours international pour la sauvegarde du lac Tchad et le développement durable du bassin du même nom. Le PRODEBALT est formulé pour mettre en œuvre le Programme d’Action Stratégique  élaboré par la CBLT.

Les résultats escomptés du projet sont la conservation durable du lac Tchad pour assurer la sécurité économique des ressources de l’écosystème d’eau douce, une gestion intégrée et judicieuse du bassin fluvial en vue de réaliser un développement durable et l’utilisation équitable des ressources naturelles pour chaque pays tout en conservant ses écosystèmes et sa biodiversité.

Les bénéficiaires du programme sont les populations des provinces, régions et Etats des cinq pays faisant partie du bassin du lac Tchad. La population est estimée à près de 30 millions d’habitants, constituée essentiellement d’agriculteurs, d’éleveurs et de pêcheurs qui vivent de l’exploitation de ses ressources naturelles. Les actions de lutte contre les diverses formes de dégradation des terres et de promotion de techniques d’exploitation rationnelle des ressources prévues par le programme permettront d’améliorer en moyenne de 67% les revenus des populations cibles, en particulier ceux des femmes et de renforcer la sécurité alimentaire.

La plupart des actions du programme permettront de faire participer les populations bénéficiaires à leur exécution, y compris au cofinancement et à la gestion de microprojets de développement local.

Le PRODEBALT est conforme à la mission de la BAD et à sa politique en matière de coopération économique et d’intégration régionale. La mise en œuvre du programme permettra d’améliorer la concertation et la coopération régionales en matière de gestion intégrée des ressources en eau ; ce qui réduira à moyen et long termes les sources potentielles de conflits.

La durée du programme est de 6 ans à compter de 2009 et son coût total est estimé à environ 60,07 millions d’UC, l’équivalent de 94,8 millions de dollars. Il est conjointement financé par ce don FAD et d’autres bailleurs de fonds (Banque islamique de développement, Banque mondiale, Union européenne, Gouvernement du Nigeria, GTZ, BGR).

* 1 UC = 1, 49 $ EU


Contacts

Lotfi Madani Phone: +216 71 10 31 98