AfDB is More than ever Committed to STI in African Countries, President Kaberuka Says

03/04/2012
Share |

La session ministérielle du premier Forum africain sur la Science, la Technologie et l'Innovation (STI) s'est ouverte ce matin à Nairobi (Kenya), en présence du président du Kenya, Mwai Kibaki et de plusieurs ministres ou leurs représentants de près de vingt-cinq pays africains.  Le président du Groupe de la Banque africaine de développement, Donald Kaberuka, était présent, ainsi que la directrice générale de l'UNESCO, Irina Bokova et des représentants de la Commission économique de l'Union africaine et de la Commission économique des Nations-unies pour l'Afrique (UNECA). Dans son discours, le Président Kibaki a remercié "la Banque africaine de développement et les autres institutions du soutien apporté pour la tenue de ce Forum et leur aide aux pays africains dans le domaine des STI".

A travers le financement et l'organisation de ce Forum, la BAD démontre son soutien aux pays africains dans le domaine des STI. Dans son discours à la session ministérielle, le Président Kaberuka a donné les raisons qui ont amené la BAD à s'investir aujourd'hui dans les STI. "La raison principale est que l'Afrique bouge". Donald Kaberuka a rappelé que "l'Afrique a la population la plus jeune du monde". Le challenge est que les pays africains tirent profit de cette jeunesse. Alors comment éduquer cette jeunesse ?  Beaucoup de défis sont à relever dans les domaines des STI. Le Président a souligné que la BAD continuera plus que jamais à travailler sur les STI, rappelant que "l'enseignement supérieur, la science et la technologie font partie des quatre piliers stratégiques des activités de la Banque africaine de développement".

Durant trois jours, le Forum planche sur les moyens de renforcer les domaines de la science, de la technologie et de l'Innovation en Afrique. Des experts et scientifiques du monde entier examinent les possibilités de concevoir et de mettre en œuvre des programmes pour faire avancer la recherche scientifique et la technologie en Afrique. Le dernier jour du Forum est consacré à la session ministérielle.