AfDB-Senegal: CFAF 20 billion to Finance Reform Programme

28/07/2011
Share |

Le Groupe de la Banque africaine de développement (BAD) et le gouvernement du Sénégal viennent de signer un accord de prêt d’un montant de 20,20 milliards de franc CFA (20 million d’unités de comptes) pour financer le programme d’appui aux reformes (PARE), décaissable en deux tranches, soit 75% en 2011 et 25% en 2012.

Le protocole d’accord a été signé mercredi à Dakar par le ministre de l’économie et des finances du Sénégal, Abdoulaye Diop et la Représentante Résidente Régionale du Groupe de la BAD,  Madame Leila Mokadem.

Le but du PARE est de contribuer à l’amélioration de la gouvernance financière et du climat des affaires, nécessaire à l’atteinte des objectifs du Document de politique économique et social (DPES) 2011-2015. Spécifiquement il vise à (i) améliorer la gestion des finances publiques et (ii)  promouvoir  les PME.

Le premier objectif sera atteint à travers trois actes opérationnels, à savoir : (i) contribuer à l’amélioration de la crédibilité budgétaire, nécessaire à la discipline budgétaire ; (ii) appuyer le renforcement de la couverture et de la transparence budgétaire ; (iii) soutenir l’amélioration du cycle budgétaire.

Le second objectif sera atteint à travers deux actes opérationnels: (i) améliorer les conditions d’accès des PME au crédit à travers l’incitation à leur formalisation par une amélioration de l’environnement fiscal et la facilitation de l’accès à la propriété foncière; (ii) et améliorer la performance des PME à travers la facilitation de l’accès à l’électricité et aux marchés publics.

Par cet accord, la BAD vise aussi à appuyer les réformes prioritaires du DPES, assurer la complémentarité de l’assistance avec les autres partenaires et contribuer au financement du gap budgétaire en 2011 et 2012. Ce financement contribue à la stabilité macro-économique et la réalisation des objectifs de développement du pays.