CoDA at AU Summit: Regional Integration, Food Security, Climate Change and Trans-border Crime

31/01/2011
Share |


La Coalition pour le dialogue sur l’Afrique (CoDA), une plate-forme internationale et indépendante,  a organisé  samedi soir  à Addis-Abeba, en Ethiopie, en marge du 16 ème Sommet de l’Union africaine (UA), un dîner de travail  consacré aux  enjeux de l’intégration régionale en Afrique, à la sécurité alimentaire, au changement climatique ainsi qu’à  la lutte contre le crime transfrontalier.

Le Conseil d’Administration de CoDA s’était réuni, samedi 29 janvier dans la matinée, sous la présidence de l’ancien chef de l’Etat botswanais Festus Mogae, président du Conseil d’administration de CoDA pour faire le point de ses activités pendant  l’année écoulée et adopter son  programme de travail  pour  2011.

Outre le président Mogae, ont assisté au Conseil : le président de la Banque africaine de développement (BAD), M. Donald Kaberuka,  le Secrétaire exécutif de la Commission des Nations unies pour l’Afrique (CEA), M. Abdoulie Janneh, le Directeur exécutif par intérim de CoDA le professeur Abdoulaye Bathily et plusieurs autres membres du Conseil.

Dans la soirée, le Conseil a organisé un dîner de travail avec des chefs d’Etat et de gouvernement africains.  Co-présidé  par le Premier ministre éthiopien Melès Zenawi  et le président du Conseil de CoDA Festus Mogae, le dîner de travail a également  enregistré la participation du président Kaberuka, de M. Abdoulie Janneh, des membres du Conseil de CoDA ainsi que plusieurs autres éminentes personnalités.

Après la projection d’un court métrage sur les activités réalisées par CoDA depuis sa création en 2009 et son agenda pour les prochains mois,  les éminentes personnalités présentes ont, tour à tour, pris la parole pour insister sur les enjeux de l’intégration et plusieurs autres défis que l’Afrique doit relever.
«Notre rencontre de ce soir revêt une importance toute particulière  puisqu’elle permet à CoDA d’assumer pleinement son rôle de plate-forme indépendante, ouverte et internationale pour le plaidoyer auprès des plus hauts dirigeants du continent. Notre rencontre est également  d’autant plus importante qu’elle est consacrée à un thème majeur : l’intégration régionale sans laquelle il n’y a pas point de salut pour le continent africain», a déclaré  Festus  Mogae, président du Conseil de CoDA.

Prenant ensuite la parole, le Premier ministre éthiopien a assuré CoDA de son plein soutien et souligné le rôle essentiel que la plate-forme peut  jouer dans la prise en charge par l’Afrique des grands défis tels que la sécurité et l’autosuffisance alimentaires, le changement climatique et l’intégration régionale.
«CoDA peut considérer qu’elle a trouvé en moi un militant actif et déterminé. Je tiens à réaffirmer ce soir mon soutien indéfectible et total aux activités de CoDA et à ses initiatives en faveur de notre continent», a ajouté le Premier ministre éthiopien.

La question clef du financement de l’intégration régionale a également été abordée lors du dîner de travail par le Directeur exécutif par intérim de CoDA le professeur Bathily qui a insisté sur l’urgence de créer un Fonds spécial pour l’intégration.

«Considérant que les bailleurs de fonds ne s’intéressent pas forcément au financement de l’intégration régionale, CoDA plaide en faveur de la création d’un fonds spécial pour l’intégration régionale. Il s’agit d’ouvrir à la BAD, par exemple, une fenêtre spéciale qui sera dotée des ressources financières conséquences spécialement réservées au financement de l’intégration régionale», a expliqué le professeur Bathily.

L’urgence d’accélérer l’intégration régionale est également sur l’agenda de l’Union africaine qui a choisi pour thème de son 16ème Sommet : «Valeurs partagées pour une plus grande unité et intégration».

Depuis sa création en mars 2009 à Addis-Abeba, CoDA, structure indépendante  soutenue par la BAD, la CEA et la CUA, prend une  part active,  à travers l’action et la réflexion, à la recherche des solutions aux grands défis qui se posent à l’Afrique tels que la bonne gouvernance, la lutte contre les changements climatiques, l’intégration régionale, la sécurité et l’autosuffisance alimentaires ainsi que la lutte contre le crime transfrontalier et le blanchiment d’argent.

La Coalition a organisé une série de séminaires portant sur le crime transnational et ses conséquences, la crise financière, l’intégration régionale et les changements climatiques dans différents pays du continent.

Outre l’ancien président du Botswana, Festus Mogae, le Conseil d’administration de CoDA comprend le président de la BAD Donald Kaberuka, le Secrétaire exécutif de la CEA Abdoulie Janneh, le président de la CUA Jean Ping, Mohammed El-Baradei, ancien directeur général de l’Agence internationale pour l’énergie atomique (AIEA), Cheick Modibo Diarra, président de Microsoft pour le Moyen-Orient et l’Afrique, Walter Fust,  ancien directeur général de Global humanitarian forum, Frene Ginwala, ancien président du Parlement sud-africain, Mo Ibrahim, président de la Fondation Mo Ibrahim, Dr. Speciosa Wandira Kazibwe, ancien Vice-président d’Ouganda, Paul Martin, ancien Premier ministre du Canada et le professeur Abdoulaye Bathily  en sa qualité de Coordonnateur et  Directeur exécutif par intérim de la Coalition.