Container Terminal in the Port of Dakar

07/09/2012
Share |


  • Coût total:  210 millions  d’Euros
  • Financement BAD:  47,5 millions d’Euros, dont 27,5 millions syndiqués à FMO et EIFF
  • Maturité du prêt : 8 ans
  • Emprunteur:  DP World (Emirats Arabes Unis)
  • Date d’approbation:  20 juillet 2009
  • Date du 1er décaissement:  7 janvier 2011
  • Taux de décaissement: 100% 
  • Dernière supervision BAD: juin 2011

Description du Projet : Le Port de Dakar est un des ports les plus importants d’Afrique de l’Ouest. En vue d’améliorer les installations portuaires, une concession de 25 années a été signée entre l’Etat du Sénégal (représenté par le Port Autonome de Dakar) et Dubai Port World (DPW) en Octobre 2007 pour le Terminal à Conteneur. Dans le cadre de la concession, DPW a la responsabilité de moderniser l’équipement, les opérations, la gestion ainsi que la maintenance du terminal à conteneurs. Les composantes du projet sont les suivantes : travaux d’ingénierie civile (agrandissement des quais, modernisation des aires de stockage et amélioration des autres infrastructures) et acquisition d’équipements (4 grues de chargement/déchargement, 10 grues de stockage, 30 tracteurs de terminal, etc.).

Rôle de la Banque : La Banque africaine de développement (BAD) a apporté 50% du montant total des prêts, conjointement avec Standard Chartered Bank. La Banque a octroyé un prêt de 47.5 millions d’Euros et a par ailleurs syndiqué 27.5 millions d’Euros à FMO et EAIF.

Progrès de mise en œuvre : Le taux d’exécution du project se situe au-delà de 90% et les opérations du port ont été maintenues tout au long des travaux de modernisation. Les travaux restants consistent en la construction de bâtiments administratifs et d’un hangar de réparation, qui devraient être finalisés d’ici fin 2012.  

Résultats significatifs : La modernisation du terminal à conteneur stimulera le commerce international et les activités exportatrices. Le temps d’attente moyen des navires en rade a été réduit de près de 15 heures à 2 heures pour les navires et de plusieurs heures à moins de 30 minutes pour les camions. Le Projet appuie le transfert de compétences d’un opérateur portuaire international de premier rang à la direction et aux employés locaux. Le Projet a contribué à la création de plus de 300 emplois.