Côte-d’Ivoire and AfDB Sign US$ 200 million Loans and Grants Agreement

10/06/2011
Share |


«J’invite la communauté internationale, ainsi que les amis de la Côte d’Ivoire à soutenir le processus de réconciliation nationale », a déclaré le président Donald Kaberuka à Lisbonne.

Le Groupe de la Banque africaine de développement et la Côte d’Ivoire ont signé le vendredi 10 juin 2011, à Lisbonne,  dans le cadre des Assemblées annuelles de la BAD,  plusieurs accords de dons et prêts.

D’un montant total de 200 millions de dollars, le prêt est destiné, d’une part, au financement du programme d’urgence pour la restauration des services sociaux et administratifs de base ; et d’autre part, à la phase d’urgence du projet de gestion  intégrée du bassin du Gourou. Plus de 80% des financements des deux projets, sont sous forme de don.  

Signant les protocoles d’accord, Donald Kaberuka a dit son espoir de «voir la Côte d’Ivoire redevenir le porte-flambeau économique qu’elle était auparavant dans la région». Il a précisé qu’il s’agit d’une opération à décaissement rapide, visant à montrer comment la Banque est réactive à la situation d’urgence dans l’un de ses pays membres régionaux.

M. Kaberuka s’est déclaré confiant que la Côte d’Ivoire sortira définitivement de la crise. Il  a invité la communauté internationale à soutenir le processus de réconciliation engagé dans le pays.

Le ministre  ivoirien de l’économie et des finances, Charles Koffi Diby, cosignataire de l'accord, a, quant à lui, exprimé la gratitude du peuple de Côte d’Ivoire. Il a déclare qu’: à travers ces dons, la BAD a à l’esprit, ces hommes, ces femmes et ces enfants de Côte d’Ivoire qui n’ont pas souhaité la situation survenue dans le pays. L’opération démontre bien la capacité d’adaptation de la BAD, quand la situation le commande. M. Diby a indiqué, par ailleurs, que « les ressources serviront effectivement à soulager nos populations, parce que gérées dans la rigueur».

L’appui budgétaire, rappelle-t-on, est destiné au rétablissement des services sociaux de base : formations sanitaires, écoles et centres de protection sociale et à l’accès de 80% de la population à l’eau et l’assainissement. Le projet de gestion intégrée du bassin versant du Gourou, quant à lui, permettra de mieux réguler les eaux de drainage vers l’exutoire ; et une meilleure gestion de l’environnement  ainsi que des déchets solides. Il sera exécuté sur 36 mois.

Lors de son entretien avec le Président Alassane Dramane Ouattara, à Yamoussoukro, en marge de la cérémonie de son investiture, le 21 mai 2011, le président de la BAD lui avait témoigné le soutien de l’institution et sa foi en l’avenir de la Côte d’Ivoire. «La signature, à Lisbonne, de ces importants financements, confirme notre volonté, ainsi que notre engagement à contribuer à appuyer les Ivoiriens et leur gouvernement,» a  affirmé, M. Kaberuka.