Gabonese Prime Minister Holds Talks with AfDB Officials

25/03/2010
Share |

En vue de contribuer à l’accélération de l’exécution des programmes et projets de la BAD au Gabon, et d’améliorer le dialogue sur les nouvelles politiques du pays, M. Boubacar S. Traoré, représentant régional de la Banque africaine de développement (BAD), accompagné de MM. K. Nyaki-Zangbula et Patrick Rugumiré, ont eu une séance de travail, le 24 mars 2010, avec M. Paul Biyoghé Mba, Premier ministre et chef du gouvernement gabonais.

La rencontre avec le Premier ministre était une opportunité pour approfondir les échanges sur les nouvelles priorités du gouvernement, et la stratégie qu’il compte utiliser pour atteindre  les objectifs qu’il s’est fixé.

« Nous avons besoin de la BAD à tous les niveaux, non seulement en termes de financement mais aussi en termes de conseils pour faire du Gabon un pays émergent reposant sur trois piliers majeurs, à savoir :

  • Le Gabon vert ;
  • Le Gabon industriel ; et,
  • Le Gabon des services », a déclaré le chef du Gouvernement.

En réponse M. Traoré a souligné  « le souci constant de la BAD de promouvoir un dialogue régulier et efficace avec le Gouvernement, en vue d’apporter les ajustements requis pour renforcer l’impact de l’assistance de la BAD sur la diversification de l’économie, la croissance et le développement du Gabon».

Au cours de la rencontre, M. Traoré a présenté le bilan de l’exécution des opérations du Groupe de la BAD au Gabon, en indiquant les résultats obtenus et les indicateurs de performance à atteindre pour chacun des projets et programmes du portefeuille pays.

Il a également insisté sur la nécessité de la mobilisation effective des fonds de contrepartie, le renforcement et l’amélioration de la gestion de projet et le respect des clauses de marchés par les parties prenantes.

La rencontre a également permis de rappeler au chef du gouvernement la mise en place par la Banque de la Facilité de liquidité d’urgence et l’Initiative de financement du commerce qui visent à atténuer les répercussions de la crise sur les échanges économiques. L’idée d’organiser un séminaire sur les opportunités de financement des activités du secteur privé par la BAD a été discutée avec intérêt.

Enfin, les deux parties ont souligné l’importance d’un séminaire de formation des principaux responsables des Ministères et des coordinateurs de projets pour renforcer leur capacité dans la maitrise des règles et procédures de la BAD en matière d’acquisition de biens, travaux et services, et en matière de décaissement.

En conclusion, le Premier ministre s’est engagé à traiter en collaboration avec les membres de son gouvernement, les problèmes persistants qui réduisent la performance du portefeuille de la BAD au Gabon.


Related Sections