La BAD appuie les statistiques en République Centrafricaine

10/06/2013
Share |

Le Groupe de la Banque africaine de développement (BAD) et la République centrafricaine (RCA) ont signé, le 31 mai 2013 à Marrakech, au Maroc, un accord de don relatif au projet d’appui aux statistiques et à la mise en œuvre du deuxième Document de stratégie de réduction de la pauvreté (DSRP), pour un total de 2,034 millions de dollars EU.

Signé par le premier vice-président de la BAD, Emmanuel Mbi, et le ministre de l’Economie, du Plan et de la Coopération de RCA, Abdalla-Kadre Assane, ce don s’inscrit dans le cadre de l’appui octroyé par la Facilité en faveur des États fragiles. Il vise à renforcer les capacités de l’Institut centrafricain de la statistique et des études économiques et sociales (ICASEES). Le don contribuera également à renforcer les capacités du gouvernement et de l’Assemblée nationale – ou de tout autre organe assimilé – dans le suivi de la mise en œuvre du DSRP.

Lors de la cérémonie de signature, le ministre centrafricain a salué l’intérêt que porte la BAD au développement de la RCA. « Il est extrêmement important que la BAD continue de travailler en étroite collaboration avec la RCA et lui fournisse les ressources et connaissances nécessaires à la poursuite des réformes engagées », a déclaré le ministre.

Quant au premier vice-président Mbi, il a souligné l’importance des statistiques pour la BAD, notamment lors de la  conception et de la mise en œuvre des cadres d’actions politiques. « Des statistiques fiables sont le reflet de la réalité au quotidien. Elles permettent de localiser les plus démunis et d’avoir une bonne appréciation de leurs conditions de vie », a précisé Emmanuel Mbi. Et d’ajouter que « les informations statistiques fournissent des éléments nécessaires à l’élaboration et au suivi de politiques de développement efficaces».