La BAD déploie sa stratégie visant à « Nourrir l’Afrique » en Afrique du nord

23/11/2016
Share |

Le Groupe de la Banque africaine de développement (BAD) a lancé sa Stratégie « Nourrir l’Afrique - la Transformation Agricole en Afrique 2016-2025 » dans un atelier organisé à Tunis. L'objectif de cet atelier régional était de sensibiliser toutes les parties prenantes de la région de l'Afrique du nord et d'obtenir leur soutien et adhésion aux orientations de la Stratégie pour « Nourrir l’Afrique ».

L'événement a réuni près de 100 participants des secteurs public et privé (des représentants d’organisations de la société civile, des jeunes entrepreneurs, des femmes, des universitaires, des partenaires du développement, des étudiants) de la région.  L’Economiste régionale de la BAD, Assitan Diarra-Thioun, a prononcé l’allocution de bienvenue et l’atelier a été officiellement ouvert par Abdallah Rabhi, Secrétaire d’Etat aux Ressources hydrauliques et à la pêche de Tunisie.

Dans son discours d'ouverture, le Secrétaire d’Etat a insisté sur l’importance du secteur agricole dans le développement des pays africains et sur les défis à relever pour faire de ce secteur un vrai moteur de croissance économique inclusive. Le Secrétaire d’Etat à la production agricole, Omar El Behi, a décrit certains des programmes de développement de l’huile d’olive, des céréales et des dispositions prévues dans le nouveau code d’investissement pour encourager l’investissement dans le secteur agricole en Tunisie.

Dans son exposé, Chiji Ojukwu, directeur du département de l’Agriculture et de l’agro-industrie de la BAD a fait un diagnostic de la situation du secteur agricole en Afrique en quelques chiffres. Ojukwu a présenté les initiatives phares (agropoles, promotion de l’entreprenariat en faveur des jeunes, mécanisme de partage de risque pour booster le financement de l’agriculture, technologies, Développement des réseaux d’intrants agricoles, mécanisation…) que la Banque met en œuvre en appui à la stratégie « Nourrir l’Afrique ».

La Banque africaine de développement entend contribuer à hauteur de 2,4 milliards de dollars par an pour les dix prochaines années, afin de combler le déficit de financement du secteur agricole. « Nous espérons que cela encouragera les autres partenaires au développement et les pays eux-mêmes à contribuer aux 30 milliards de dollars US nécessaires chaque année pour une transformation agricole en Afrique », a-t-il conclu.

Un « panel de discussion » a abordé divers thèmes liés à la stratégie. L’atelier s’est terminé par une séance de discussion ouverte sur la stratégie « Nourrir l’Afrique ».

La stratégie « Nourrir l’Afrique » permettra de contribuer à l'élimination de l'extrême pauvreté en Afrique d'ici à 2025, de mettre fin à la faim et à la malnutrition en Afrique d'ici à 2025, de faire de l'Afrique un exportateur net de denrées alimentaires ; et de placer l'Afrique au sommet des chaînes de valeur mondiales orientées vers l'exportation des produits pour lesquels elle a un avantage comparatif.