La BAD mobilise 15 millions d’euros pour la croissance économique au-Cap-Vert

27/11/2015
Share |

Le Conseil d’administration du Groupe de la Banque africaine de développement a approuvé, le 26 novembre 2015, un prêt de15 millions d’euros en faveur du Cap-Vert, pour le financement du Programme d’appui à la croissance économique phase I (PACE-I).

Le PACE-I est la première phase d’une série de deux opérations constituant un appui budgétaire programmatique qui couvre les exercices budgétaires de 2015 et 2016 avec une enveloppe indicative globale de financement de 30 millions EUR. Le PACE-I présente le cadre pluriannuel du programme et prévoit une liste de mesures de réformes considérées comme des déclencheurs indicatifs pour la deuxième phase (PACE II). L’approche programmatique permet d’améliorer la prévisibilité de l’aide, de faciliter l’alignement aux politiques de développement du pays en vue de créer les conditions pour une croissance soutenue, durable et inclusive. Le PACE-I s’inscrit dans la droite ligne du Document de Stratégie de croissance et de réduction de la pauvreté 2012-2016.

Le programme s’inscrit dans la suite des précédents appuis budgétaires dont les résultats ont contribué à améliorer non seulement le système de gestion des finances publiques mais aussi la gouvernance des entreprises publiques et la promotion de l’investissement privé. Les opérations précédentes, notamment le PAGFP- RSP «Programme d’appui à la gestion des finances publiques et à la relance du secteur privé » approuvé en 2011 et les PAGEPPI I et II «Programme d’appui à la gouvernance des entreprises publiques et à la promotion de l’investissement» approuvé respectivement en 2013 et 2014, ont créé les conditions pour un développement économique inclusif. Les réformes soutenues par ces programmes ont conduit, d’une part, à  une maîtrise des arriérés de l’État; une amélioration de la transparence de la commande publique; une amélioration de la gouvernance des entreprises publiques à travers la signature des contrats de performance entre l’État et ces entreprises. D’autre part, elles ont permis une meilleure promotion des investissements à travers l’opérationnalisation du guichet unique et la création d’une unité PPP.

Le PACE envisage, ainsi, de consolider les acquis des précédentes opérations, d’une part, et soutenir les efforts du Cap-Vert à faire face aux défis précités, à travers des réformes structurelles importantes visant à une meilleure efficacité des investissements publics et un appui à la promotion du développement du secteur privé. Le PACE-I vise, à appuyer les efforts du Gouvernement à travers les objectifs opérationnels qui sont : une amélioration de la gouvernance des entreprises publiques et du cadre régissant l’investissement public, une modernisation du cadre régissant les partenariats publics-privé (PPP),  une amélioration de l’environnement des affaires; et  une promotion de l’entreprenariat et à la formalisation des activités de l’informel.

Le Programme vise à améliorer la gestion des investissements publics et des actifs publics ; augmenter le nombre de projets PPP signés et en cours d’exécution; augmenter le crédit au secteur privé; améliorer le temps moyen mis pour exporter et importer; et augmenter le nombre de nouvelles entreprises créées. Les résultats issus de la bonne gestion des investissements publics et d’un secteur privé mieux développé permettront d’améliorer les conditions de vie des populations. La bonne gouvernance des entreprises publiques aura un impact sur l’amélioration de la qualité des services publics rendus aux usagers


Related Sections

Contacts