La BAD octroi un don de 7,61 millions d’euros en financement de l’appui institutionnel aux Comores

24/11/2015
Share |

Le Groupe de la Banque africaine de développement (BAD) a approuvé, le 19 décembre 2015, en faveur de l’Union des Comores, un don destiné au financement du Projet de renforcement des capacités institutionnelles (PRCI) Phase II.

Le PRCI Phase II, qui sera exécuté de décembre 2015 à avril 2019, va accompagner le pays dans son processus de sortie graduelle de la situation de fragilité. Il permettra également de poursuivre le processus d’amélioration de la gestion des finances publiques que la Banque a soutenu à travers le PRCI Phase I, qui s’est achevé en octobre 2015, et a contribué à la modernisation de la chaîne de la dépense publique.

Les objectifs opérationnels du PRCI Phase II sont : l’amélioration de la mobilisation des ressources internes, à travers notamment l’opérationnalisation d’une nouvelle administration fiscale unifiée et semi-autonome ; et l’amélioration de la mise en œuvre de la stratégie de développement, par le biais, entre autres, d’une production de statistiques socio-économiques plus fiables, ainsi que l’élaboration et la mise œuvre d’un programme d’investissements publics fortement aligné sur les priorités de développement du pays.

L’accroissement des ressources internes ainsi que la mise en œuvre plus efficace de la stratégie de développement du pays visés par le PRCI II contribueront à créer des conditions propices pour le financement des dépenses prioritaires pour une sortie progressive des Comores de la situation de fragilité. Celles-ci comprennent le financement des infrastructures énergétiques, dont les défaillances constituent l’une des premières entraves au développement socio-économique des Comores.

L’octroi du don relatif au PRCI II porte le nombre d’opérations actives du Groupe de la BAD aux Comores à six pour un montant des engagements y relatifs à 33,985 millions d’Unités de Compte. Ce niveau d’engagement, en augmentation régulière, confirme l’évolution positive de la coopération entre l’Union des Comores et le Groupe de la BAD.