La Banque africaine de développement présente ses condoléances à la Tunisie et réitère sa détermination à soutenir le pays

20/03/2015
Share |

La Banque africaine de développement (BAD) présente ses condoléances à la Tunisie et exprime sa solidarité avec son peuple, son gouvernement et toutes les composantes de la société, pour le terrible attentat qui a frappé le pays, le mercredi 18 mars.

C’est en ces termes que le président de la BAD, Donald Kaberuka s’est adressé dans une lettre au président tunisien, Béji Caïd Essebsi, dans laquelle il a relevé « l’absurdité de cet acte terroriste dont le seul dessein est de remettre en cause la brillante marche démocratique de  la Tunisie depuis la Révolution de Janvier 2011 ». Kaberuka a insisté sur la ferme condamnation par la BAD de cet acte terroriste tout en demeurant attachée à la coopération qui la lie avec la Tunisie, notamment à travers la réalisation de ses programmes de développement au bénéfice des populations et des jeunes en particulier.                

Il a salué la réaction du gouvernement et du peuple tunisien qui a répondu à cet acte par le refus de tout fatalisme et la détermination à aller de l’avant, soutenus en cela par l’ensemble de la communauté internationale. La Tunisie reste, en effet, un exemple de transition réussie et un symbole de stabilité et d’ouverture.»

La Tunisie, rappelle-t-on, a été frappée le mercredi 18 mars 2015 par une attaque terroriste qui constituait la première agression visant des civils et des étrangers depuis 2002. Il s’agit aussi de la première fois que la Tunisie est frappée en plein cœur de sa capitale, en un lieu symbolique qui est le musée du Bardo.

En effet, la BAD  entretient des relations privilégiées avec la Tunisie qui fait partie des trois plus importants bénéficiaires de ses financements. Le portefeuille actif de la Banque  dans le pays comprend près de quarante (40) opérations pour un montant total de 1,2 milliard de dollars EU.  La répartition sectorielle du portefeuille reste largement dominée par les infrastructures (80% des ressources allouées) et les 20% restantes sont réparties entre l’agriculture (8,8%), le social (6,8%), l’énergie (3,0%), et la gouvernance et les multi-secteurs (4,4%). La BAD a également plusieurs opérations en cours destinées à financer des projets et le programme de réforme de l’administration tunisienne. 


Related Sections