Mauritanie: un million USD de la BAD pour l’aménagement hydro-agricole de Brakna-Ouest

01/06/2015
Share |

Le ministre des finances, gouverneur du Groupe de la Banque africaine de développement (BAD) pour la Mauritanie, Al Moctar Ould Djay,  et vice-président de la BAD en charge des opérations sectorielles, Aly Abou-Sabaa, ont signé, le 27 mai 2015 à Abidjan, un protocole de don, d’environ un million USD, au titre du mécanisme de financement de la préparation du projet d’aménagement hydro-agricole de Brakna-Ouest  dans le pays.

Il s’agit, pour le ministre Djay, «d’un secteur productif et stratégique,» qui permettra à son pays de relever les défis socioéconomiques, en vue d’atteindre l’autosuffisance alimentaire. Raison pour laquelle, soulignera le ministre : «La BAD est un partenaire stratégique pour la Mauritanie et son peuple. Nous vous exprimons notre gratitude pour les efforts inlassables visant à améliorer les conditions économiques et sociales des Mauritaniens.»

Les études couvriront une superficie globale de l’ordre de 9000 ha, et toucheront directement ou indirectement, environ 30000 habitants, répartis en environ 5.000 ménages, dont plus de la moitié sont des femmes.

L’opération vient en appui à la mise en œuvre d’une seconde phase du projet d’aménagement hydro-agricole de Brakna-Ouest, dont la première phase, cofinancée par le Fonds  africain de développement, le Fonds spécial du Nigeria et la Banque islamique de développement, a été clôturée avec succès en juin 2014.

Cette phase, indique-ton, vient répondre à un ensemble de contraintes, notamment, l’extrême pauvreté, la précarité des femmes, la dégradation des ressources naturelles, de faibles niveaux de revenus, l’exode rural et l’insuffisance des infrastructures.  La phase a également permis de générer des impacts significatifs méritant une consolidation et une extension aux zones voisines (la réinstallation de près de 1500 ménages dans la zone, la création de quatre marchés locaux et le développement des activités d’élevage et de pisciculture sont à eux seuls des indicateurs significatifs).

Le vice-président Abou-Sabaa a saisi l’opportunité pour se féliciter des efforts louables du gouvernement, visant le développement socio-économique du pays.