Mission de la BAD au Mali sur les questions de Genre

14/04/2016
Share |

Une forte délégation sur le genre de la Banque africaine de développement (BAD) a séjourné au Mali, du 3 au 8 mars 2016, sous la conduite de Géraldine Fraser-Moleketi, vice-présidente et envoyée spéciale pour le Genre et de la représentante résidente au Mali, Hélène N’Garnim-Nganga.

La mission a rencontré les plus hautes autorités du gouvernement et a également eu des séances d’échange avec les agences du système des Nations unies au Mali, ainsi que les acteurs de la société civile, du secteur privé, et de la jeunesse malienne.

Cette mission avait pour objet de promouvoir la participation des femmes et des jeunes dans le développement économique du pays et de renforcer la participation des femmes dans le processus de mise en œuvre de l’Accord de Paix d’Alger.

La mission était conçue autour de trois domaines d'importance stratégique tels que défini par la Stratégie de la Banque pour faire face à la fragilité et pour renforcer la résilience (2014-2019), la Stratégie de Genre et le Document de stratégie-pays du Mali (2015-2019).

Il est largement reconnu que l'autonomisation des femmes est bonne pour les opérations courantes de la Banque et que ces dernières peuvent jouer un rôle clé dans la recherche de résilience des pays en situation de fragilité.

À cette fin, le Bureau de l’envoyée spéciale pour le genre cherche à tirer parti de sa position pour améliorer les systèmes et les initiatives prioritaires qui autonomisent les femmes au Mali.

La mission de la BAD comprenait également comme membres, Dana Elhassan, experte en genre, Hadja Tall, experte en gouvernance et Minemba Traoré, spécialiste en développement social.