Ouverture de l’atelier sur la promotion des investissements intra-africains et le renforcement des capacités des micro et PME africaines

02/11/2016
Share |

Un atelier organisé par la Banque Africaine de Développement (BAD) avec le soutien du Fonds pour l’Assistance au Secteur Privé africain (FAPA) visant à faciliter l’accès aux marchés et investissements régionaux et internationaux et promouvoir le commerce et l’investissement intra-africains, s’est ouvert lundi 31 octobre 2016 à Abidjan en Côte d’Ivoire.

La rencontre a réuni 50 micro, petites et moyennes entreprises (MPME) de 16 pays africains opérant dans le secteur agricole et de l’agroalimentaire. Elle vise essentiellement à renforcer les capacités des MPME pour combler le déficit d'informations sur les opportunités en matière de commerce infrarégional, et accompagner ces entreprises à se conformer aux exigences régionales et internationales en termes de réglementation, normes et standards dans le secteur de l'agro-industrie.

S’adressant aux participants, Gabriel Mougani, représentant Moono Mupotola, Directrice du Département de l’intégration Régionale et du Commerce à la BAD les a exhortés à profiter pleinement de l’opportunité qui leur est offerte pour développer avec succès leurs entreprises, et aller à la conquête de nouveaux marchés sur le continent et à l’international.

Les questions de financement demeurent les défis les plus importants qui entravent le développement des MPME considérées comme l'épine dorsale des économies africaines, plus particulièrement dans le secteur agricole et agro-industriel. Le défi de la compétitivité dans un marché mondial de plus en plus concurrentiel, ainsi que les difficultés liées au respect des normes et standards constituent aussi de véritables freins à leur croissance.

Pour y faire face, les participants recevront, jusqu’au 4 novembre, une formation et des outils pour mieux négocier et obtenir des financements, gérer efficacement leurs ressources et surtout leur niveau d’endettement.  Ils seront également outillés pour tirer profit des investissements intra-africains en misant sur la sous-traitance, les accords de franchise et la création de chaines de valeur et d'approvisionnement.

Une séance B2B et une session de « Clinique consultative » devraient favoriser le réseautage et le partage d'expériences pour permettre aux MPME locales de capturer des marchés au-delà des frontières nationales, notamment par le biais de co-entreprises, sous-traitance, licences, et accords de franchise.

Les objectifs poursuivis dans le cadre de cet atelier s’inscrivent parfaitement dans la vision de la Banque africaine de développement pour la transformation de l’Afrique, à travers les  cinq grandes priorités de la Banque, dites Top 5Éclairer l’Afrique et l’alimenter en électricitéNourrir l’AfriqueIndustrialiser l’AfriqueIntégrer l’Afrique et Améliorer la qualité de vie des populations de l’Afrique. Dans le cade cet atelier, il s’agit notamment des priorités 3 et 4 qui sont «industrialiser l'Afrique» et «intégrer l'Afrique».

Pour rappel, la Banque a reçu en janvier 2016 une subvention de 370 000 dollars américains du FAPA pour une assistance technique visant à renforcer les capacités des micro, petites et moyennes entreprises (MPME) afin de promouvoir leur accès aux marchés et investissements intra-régionaux et africains. FAPA a également dégagé cette enveloppe pour accroitre la capacité et l'efficience du secteur privé à l'échelle régionale et continentale et encourager les transferts de technologie et l’industrialisation à travers des investissements intra-africains.

A l’issu de l’atelier, un document traitant des opportunités sur les investissements et échanges infrarégionaux et internationaux sera distribué ainsi qu’un manuel détaillé sur le volet formation pour l’accès au financement et aux investissements intra-régionaux et internationaux.