Pan-African Conference Seeks to Develop Regulatory Framework for Derivatives and Commodity Exchanges

Share |

From: 25/07/2012
To: 27/07/2012
Location: Gaborone, Botswana

La Conférence panafricaine pour développer les cadres réglementaires des Bourses des dérivés et des matières premières a pris fin la semaine dernière à Gaborone (Botswana). Elle a réuni une centaine d’experts de haut niveau venant de tout le continent africain pour discuter, pendant trois jours, des voies et des moyens de développer les Bourses des produits dérivés et des matières premières en Afrique, à travers la mise à niveau du cadre réglementaire africain avec les normes internationales. Les experts ont bénéficié de l’expérience des régulateurs de Dubai ; Londres, Inde et Amsterdam. Notamment sur les modèles de développement de ces bourses et sur les normes internationales.

En Assurant l’organisation de cet événement en coopération avec Bourse Africa Limited et l’appui de Botswana Investment and Trade Centre (BITC), « la Banque africaine de développement joue son rôle de catalyseur au cœur des marchés financiers et monétaires africains, en disséminant sur tout le continent les meilleures pratiques et les idées innovantes. A ce titre, la BAD cherche à aider les pays africains et les acteurs non gouvernementaux à comprendre les bienfaits attendus du triple développement des Bourses, des structures compensation et des pratiques pouvant révolutionner les marchés Africains des capitaux et des matières premières » a souligné Mr. Ebrima Faal, Directeur Régionale de la Banque Africaine de Développement lors de l’atelier.

Les délégués se sont accordés sur les points suivants : 1) Elargir le cadre réglementaire des marchés des capitaux aux matières premières et produits dérivés; 2) Mettre les cadres réglementaires au niveau des standards internationaux ; 3) Renforcer la coopération entre les régulateurs ; et 4) Poursuivre les initiatives de renforcement des capacités. Les besoins spécifiques à chaque pays ont été identifiés.  « Ce n'est que le début. A mesure que nous avançons, cet atelier panafricain est juste un des nombreux partenariats que nous comptons construire avec les régulateurs africains », a déclaré Mr. Cédric Mbeng Mezui, Expert supérieur de l’intégration financière a la BAD et Coordinateur de la Conférence.