République centrafricaine : La BAD reprend ses opérations pour appuyer le processus de transition en cours

24/06/2014
Share |

Le Conseil d’administration de la Banque africaine de développement (BAD) a approuvé le 23 juin à Tunis, le document d’assistance intérimaire à la transition 2014-2016 de la République centrafricaine (RCA).

L’objectif de cette assistance de la BAD est de venir rapidement en aide aux populations centrafricaines et contribuer à la sécurité et à la stabilisation du pays pendant la période de transition. Le montant total des ressources disponibles pour financer les opérations nouvelles durant la période 2014-2016 s’élève à 52,36 millions d’Unités de compte (environ 80,66 millions de dollars).

En effet, aux nombreuses difficultés que la RCA a traversées par le passé est venu s’ajouter la plus grave crise politique, sécuritaire et humanitaire que le pays ait connu depuis son indépendance. Ce qui a conduit les principaux partenaires techniques et financiers (PTF) de la RCA, dont la BAD, à suspendre par mesure de sauvegarde, leurs opérations en cours. La BAD avait alors arrêté le processus d’adoption de son Document de Stratégie Pays (DSP) pour la RCA couvrant la période 2013-2017.

Face aux graves conséquences humanitaires et aux risques sécuritaires que cette suspension fait courir à la RCA et à la région, la communauté internationale s’est mobilisée en vue de stabiliser la situation sécuritaire et remédier aux besoins de base de la population.

Dès lors, la levée de la suspension des opérations et la reprise progressive des activités des PTF à Bangui a conduit la BAD à emboiter le pas. Elle a alors amorcé la reprise de ses opérations pour apporter son appui à la feuille de route de transition.

Cette stratégie intérimaire s’articule autour de deux axes principaux, à savoir :

  • Réhabilitation des infrastructures socio-économiques et d’utilité publique en vue d’améliorer la fourniture des services de base aux populations surtout celles vulnérables des zones rurales les plus affectées par le conflit.
  • Restauration des capacités institutionnelles et promotion de la bonne gouvernance avec pour objectif spécifique à court terme d’aider au redémarrage/redéploiement des services de l’administration centrale et déconcentrée pour assurer la fourniture des services de base essentiels.

« Le programme de stratégie intérimaire de la Banque en RCA pour la période 2014-2016 s’inscrit dans un élan collectif des partenaires techniques et financiers. Il vise à appuyer le processus de transition en cours, en s’adossant aux priorités du gouvernement déclinées dans le Programme d’urgence pour le relèvement durable (PURD) et la feuille de route pour la transition », a indiqué Marlène Kanga, directrice du département  des opérations pour l’Afrique centrale à la BAD.

Selon Kanga, le financement de  la stratégie intérimaire s’appuie d’abord sur la restructuration  du portefeuille en cours. Cette restructuration a permis de maintenir des projets pertinents pour une valeur de 46,72 millions d’Unités de compte (UC), soit 71,97 millions de dollars et de dégager des ressources nouvelles pour 22,52 millions  d’UC (34,69 millions de dollars).