Sénégal : 23,6 milliards de FCFA pour réhabiliter le Lac de Guiers et bâtir des pistes communautaires

06/12/2013
Share |

La Banque africaine de développement (BAD) et le Sénégal ont signé, le 2 décembre 2013 à Dakar, trois accords de prêts et de don, portant sur un total de 23,6 milliards de FCFA. Amadou Ba, ministre sénégalais de l’Economie et des Finances ainsi que gouverneur de la BAD pour le Sénégal, et Leila Mokaddem, représentante résidente de la BAD au Sénégal, ont  cosigné lesdits accords.

Les deux accords de prêts portent, sur le Projet de restauration des fonctions écologiques et économiques du Lac de Guiers (PREFELAG), d’un montant de 15 millions d’UC* (11,4 milliards de FCFA) d’une part ; et sur le Projet de pistes communautaires, en appui au Programme national de développement local (PPC/PNDL), pour un montant de 15 millions d’UC (11,4 milliards FCFA), d’autre part. Quant au don, celui-ci concerne le Projet d’amélioration de la gestion et de la valorisation des boues de vidange dans la ville de Ziguinchor, pour un montant de 1 260 000 euros (826 millions de FCFA), mené sous l’égide de la Facilité africaine de l’eau (FAE). 

Lors de la cérémonie de signature, le ministre sénégalais de l’Economie et des Finances a  souligné l’importance et le dynamisme de la coopération qui lie son pays et la Banque. Pour preuve, ce sont 870 milliards de FCFA qui ont été engagés par la BAD dans le pays depuis 1972. Pour sa part, Leïla Mokaddem a précisé que cette coopération «  multiforme et diversifiée » touchait tous les secteurs prioritaires. Elle a aussi réitéré l’engagement de la BAD à appuyer le Sénégal, dans la droite ligne des  priorités du gouvernement, en faveur d’une croissance de qualité, qui génère plus-value et emplois, et, qui, inclusive, profite à l’ensemble des Sénégalais.

Cet appui d’ampleur vient s’ajouter aux financements déjà consentis récemment au secteur rural : le Projet d’appui à la sécurité alimentaire dans les régions de Louga, Matam et Kaffrine, gratifié d’un don de 40 millions de dollars EU (20 milliards de FCFA environ) et d’un prêt de 2 millions d’UC (1,5 milliard de FCFA).

Les projets approuvés par le Groupe de la Banque au cours de l’année 2013 totalisent 83,22 millions d’UC (63 milliards de FCFA environ).  

Les projets principaux concernent les secteurs de l’agriculture, de l’élevage, de l’énergie, des infrastructures, de l’assainissement, de l’éducation, de la santé et le secteur privé.

*1 UC (Unité de compte) = 1,53521 dollar EU, en date du 3 décembre 2013.