Senegal: Kounoune Power Station

06/09/2012
Share |


  • Coût total :  60 millions  d’Euros
  • Financement BAD:  8 millions d’Euros. Maturité du prêt : 12 ans
  • Emprunteur:  Matelec SAL (Liban)
  • Date d’approbation :  22 Juin 2005
  • Date du 1er décaissement :  1 Novembre 2007
  • Taux de décaissement: 100%
  • Dernière supervision: Février  2012

Description du Projet : Construction et exploitation d’une centrale de 67,5 MW alimentée au fuel lourd dans la localité de Kounoune à 23 km à l’est de Dakar. Le Projet comprend aussi la construction d’un oléoduc d’alimentation en carburant (fuel lourd) et d’un poste de transformation sur le site du projet. 

Rôle de la Banque : Prêt de 8 millions d’euros. Les cofinanciers sont BOAD, CBAO, SFI et Proparco. 

Progrès de mise en œuvre : L’usine est opérationnelle depuis février 2008 (avec 8 mois de retard). Le Projet a rencontré au départ quelques problèmes techniques. Selon la compagnie nationale d’électricité (SENELEC) la technologie du générateur n’était pas appropriée tandis que l’équipementier « Mitsubishi » accuse la mauvaise qualité du carburant utilisé par les générateurs. Ces deux facteurs ont affecté la réalisation de la capacité contractuelle. La situation est à présent améliorée avec une augmentation de la capacité d’utilisation de 62% en 2008 à 85% en 2011. La Banque a été proactive en collaborant avec l’emprunteur, l’équipementier et le gouvernement afin de résoudre les demandes d’indemnités des différentes parties. En juin 2012, un accord a été conclu sur la voie à suivre pour régler les diverses revendications, comprenant le règlement d’une somme importante (près de 8 milliards de FCFA) par SENELEC à la société de projet.

Résultats significatifs : L’usine fournit aujourd’hui près de 15% de l’électricité produite au Sénégal et appuie la stratégie du gouvernement pour le secteur, selon laquelle les nouvelles centrales de production doivent être financées par des investisseurs privés plutôt que par la compagnie nationale d’électricité.