The AfDB, a friend of Burundi" says President Nkurunziza

26/06/2009
Share |

« Nous vous accueillons comme des amis du Burundi ». C’est ainsi que le président de la république du Burundi, M. Pierre Nkurunziza, a accueilli la délégation de la BAD lors de l’audience qu’il lui a accordée vendredi 26 juin au siège de la présidence de la République, et ce, en marge de la présentation à Bujumbura de la 8ème édition des « Perspectives économiques en Afrique » (PEA).  Cette audience a été l’occasion pour le président burundais d’exprimer sa satisfaction pour le soutien que la Banque apporte aux efforts de reconstruction du pays et aux réformes économiques en cours.

Il a expliqué toute la détermination de son pays à cimenter la réconciliation et le processus démocratique à un an des élections de 2010, qualifiées par lui de « tournant historique ». Il a également exposé longuement les voies et moyens par lesquels le Burundi compte atteindre les Objectifs de développement du millénaire « Education » et « Santé » en 2013, soit deux ans avant l’échéance de 2015, insistant sur la nécessité de prendre en charge les besoins de la jeunesse, garante de la sauvegarde de la paix. Il a enfin chargé ses hôtes de transmettre ses salutations au président Donald Kaberuka et à l’ensemble du personnel de la BAD.

M. Léonce Ndikumana, directeur de la recherche de la BAD, chef de la délégation, a remercié le président Nkurunziza pour l’insigne honneur qui est ainsi fait à la délégation et à la Banque, par cette audience.

Il a souligné l’engagement accru de la BAD auprès des Etats sortant de conflits, et au service desquels elle a mis en place une stratégie et des mécanismes privilégiés de mobilisation des ressources.

Rappelons que cette audience s’est déroulée au lendemain de l’approbation, le 24 juin par le Conseil d’administration du Fonds africain de développement (FAD) d’un don de 15,5 millions de dollars pour financer un projet d’appui au programme de création d’emplois au Burundi, et deux mois après que le Groupe de la BAD a approuvé l’éligibilité du pays à un allégement de dette de 150 millions de dollars, le 22 avril dernier.

La présentation des PEA, édition 2009, a été organisée par la Banque en collaboration avec l’Institut de développement économique (IDEC) du Burundi, et a regroupé plus de 80 participants représentant plusieurs ministères, le secteur bancaire, le secteur économique public et privé, le monde de la recherche et le monde associatif.

De nombreux journalistes ont assisté à cet évènement qui a bénéficié d’une large couverture, comme rarement une activité liée à la recherche et au développement n’en avait connue auparavant, selon les participants. La délégation de la Banque avait rencontré la veille près de 25 journalistes lors d’un déjeuner de presse à Bujumbura. Cette rencontre a été l’occasion de mieux faire connaître la BAD et ses interventions au Burundi. Elle a été également l’occasion d’un débat fécond sur le rôle des médias comme acteur du développement et comme contributeurs à la consolidation de la paix.

Outre Léonce Ndikumana, la délégation de la BAD comprenait Lotfi Madani, chargé de la communication en chef à l’Unité des relations extérieures et de la communication, et Subha Nagajaran, économiste au département de la recherche.