Tunisian Leaders Underscore Importance of Inter African Trade

16/04/2010
Share |

Au cours des cérémonies d’ouverture de la Rencontre de partenariat Tunise-Afrique (15-16 avril 2010), à Tunis, les présentateurs ont souligné l’importance pour les Africains de commercer davantage entre eux, rappelant les nombreuses opportunités d’affaires qui existent sur le continent, mais qui sont trop souvent exploitées par la communauté d’affaires d’autres continents.

Les participants ont aussi rappelé l’importance de l’appui venant d’institutions pan africaines sur le continent et ont, à cet égard, ont maintes fois rappelé la contribution importante de la Banque africaine de développement pour l’essor économique et social du continent.

Promouvoir l'intégration régionale et coopération Sud-Sud : la contribution de la BAD

La stratégie d'intégration régionale de la BAD:

  • L'intégration régionale est indispensable pour créer des marchés et de nouvelles possibilités de croissance, pour la création d'emplois et l'amélioration du niveau de vie, et la diversification des économies.
  • Pilier I: Développement des infrastructures régionales
  • Pilier II: Renforcement des capacités institutionnelles

Le soutien à l'intégration régionale se fait par:

  • Les opérations hors prêts: conseils stratégiques, renforcement des capacités, assistance technique, et création et diffusion des produits de connaissance à l'appui des initiatives d'intégration régionale.
  • Les opérations de prêts: Depuis 1967, le Groupe de la Banque a engagé un montant cumulé d'environ 3,4 milliards d'unités de compte (5 milliards de dollars) vers les opérations de plus de 200 multinationales et sous-régionales, dont la moitié d'entre eux dans les infrastructures.
  • En 2009 seulement, plus de 1 milliard d’unités de compte (1,5 milliard de dollars) ont été approuvés par la Banque pour le financement de projets régionaux et multinationaux sur le continent.

Résultats attendus de la mise en œuvre de la stratégie d’intégration régionale de la Banque:

  • Fourniture plus efficace des biens publics régionaux et des services.
  • Augmentation des flux d'investissements directs étrangers, participation accrue du secteur privé et économies d'échelle en raison d'un climat propice aux affaires et une plus grande compétitivité.
  • Amélioration de la présence africaine sur le marché mondial et accroissement du commerce intra-régional.
  • Une voix plus efficace sur les questions de développement et en faveur de l'intégration régionale en Afrique.