Projet d'alimentation en eau potable et d'assainissement en milieu semi urbain


Overview

  • Reference: P-CM-E00-002
  • Approval date: 28/01/2009
  • Start date: 28/05/2010
  • Appraisal Date: 16/08/2008
  • Status: OngoingOnGo
  • Implementing Agency: MINISTERE DE L'ENERGIE ET DE L'EAU UNITE DE COORDINATION DE l4ETUDE
  • Location: 16 centres secondaires

Description

Le projet comprend les composantes suivantes: (A) Développement des Infrastructures d'AEP; (B) Développement des Infrastructures d'Assainissement (C) Renforcement des capacités et (D) Gestion et coordination du projet. Ci-après une description des réalisations du projet par composante. Les travaux d'approvisionnement en eau potable dans 16 villes secondaires sont les suivantes:

(i) deux stations de pompage, une à Bafan et une à Bana, seront construites et équipées;

(ii) un réservoir d'une capacité totale de 500 m3 à Bana sera construit;

(iii) 114000 branchements particuliers avec une grande partie de branchements sociaux seront posés;

(iv) 160 bornes fontaines, dans les dans les villes secondaires, seront construites;

(v) plusieurs km de conduites seront fournis et posés dans les villes secondaires. Des latrines avec lave mains seront construites dans les lieux publics dans les 16 centres (centres de santé, écoles, marchés, gares)ainsi l'assainissement des déchets solides.


Objectives

Les objectifs spécifiques du projet sont l'amélioration de l'état de santé des populations, par un environnement plus salubre et un plus large accès à l'eau potable et à l'assainissement dans 16 villes secondaires.


Rationale

1.Le secteur de l'eau et de l'assainissement est confronté à des contraintes d'ordre institutionnel, technique et financier: multiplicité des intervenants, chevauchement des rôles et des responsabilités, faible capacité des structures nationales en charge du secteur et coordination insuffisante entre les différents intervenants. La vétusté des installations et équipements a conduit à un faible rendement de production et à de faibles taux d'accès réel à l'eau potable de 24% et d'assainissement de 17% dans les centres secondaires, ce qui est dû au manque d'investissement pour le développement et la maintenance des infrastructures. Il en découle une prévalence élevée de maladies d'origine hydrique - jusqu'à 2% dans les 16 centres visés par le projet. Pour améliorer la situation, le Gouvernement camerounais avait entrepris, entre 2005 et 2008, une profonde restructuration du secteur et la préparation d'un plan d'intervention à moyen terme. 2. Actuellement, cette restructuration est suffisamment avancée: existence de politique et de stratégie en matière d'hydraulique urbaine et rurale, présence d'un opérateur privé, la Camerounaise des Eaux (CDE) pour la gestion de la distribution d'eau dans les centres urbains et création d'une société de patrimoine, la Cameroon Water Utilities Corporation (CAMWATER) pour la gestion du développement du sous secteur de l'alimentation en eau potable en milieu urbain. Tous ces efforts ont créé des conditions favorables aux investissements dans le secteur de l'AEPA que les bailleurs de fonds ont commencé à soutenir.


Benefits

La zone du projet couvre 16 centres secondaires. Les centres couverts par le projet sont repartis sur l'ensemble du territoire national et concernent les villes suivantes: Ngaoundéré, Kousséri, Ebolowa, Sangmélima, Akono, Kumba, Mamfé,Bafang, Bana, Manjo, Loum, Nkonsamba, Banga, Foumban, Banganté/Bangou et Bansoa/Penka-Michel. La population totale de la zone est estimée à 1,5 millions habitants. Les activités économiques courantes dans les autres centres concernés tournent essen tiellement autour des activités agricoles et artisanales, la foresterie, auxquelles s'ajoutent le commerce et le transport des biens et des personnes. Les bénéficiaires du projet sont les populations des 16 centres secondaires qui auront plus d'acèès à l'eau potable et à l'assainissement d'eaux usées dans les lieux publics. Les autres bénéficiaires du projet sont les entités économiques grosses consommatrices d'eau comme les commerces et les industries locales ainsi que l'Etat camerounais dont les recettes budgétaires devraient augmenter grâce notamment à l'accroissement des taxes et diverses redevances servies par les entreprises et autres organismes bénéficiaires du projet. Outre les populations, les entités économiques grosses consommatrices d'eau, les autres bénéficiaires du projet sont les Communes Urbaines, dont les infrastructures socio-économiques seront construites et/ou réhabilitées, la CAMWATER et la CDE dont les capacités de gestion et de production d'eau potable seront réhabilitées et renforcées.


Key contacts

BOUNTSEBE Eboueme - OWAS1


Costs

Finance source Amount
ADFUAC 40,000,000
GovernmentUAC 5,580,000
TotalUAC 45,580,000

Explore what we do

Select a country

Explore our
activities