Renforcement des infrastructures élèctriques et élèctrification rurale


Overview

  • Reference: P-CM-FA0-003
  • Approval date: 04/03/2011
  • Start date: 22/01/2013
  • Appraisal Date: 10/09/2009
  • Status: OngoingOnGo
  • Implementing Agency: ELECTRICITY DEVELOPMENT CORPORATION -EDC
  • Location: Etendue du territoire camerounais

Description

Le projet de renforcement et d'extension des réseaux électriques de transport et distribution du Cameroun, est une opération d'investissement qui couvre huit des dix régions du pays. Il s'intègre dans le programme d'électrification en cours d'exécution avec l'appui de la communauté des bailleurs de fonds du Cameroun. Le projet porte sur la construction de 100 km de ligne 90 kV entre Mbalmayo et Ebolowa, d'un poste HT/MT 90/30 kV à Ebolowa, l'installation de 870 postes de 50 kVA et 25 kVA, la construction de 1200 km de lignes MT 30 kV et de 800 km de lignes BT, la réalisation de plus de 200000 branchements dont 150000 branchements monophasés et 50000 branchements triphasés ainsi que l'installation de 1000 foyers d'éclairage public et de 225000 compteurs à prépaiement. Ces actions sont destinées, d'une part, à étendre les réseaux de transport et de distribution par la construction de nouvelles lignes, et d'autre part, à faciliter la fourniture de l'énergie à de nouveaux abonnés, en particulier les populations des zones rurales. L'ensemble de ces opérations permettra de fournir aux régions et populations concernées, un service de qualité grâce à l'amélioration continue des conditions d'exploitation du réseau et à la bonne performance opérationnelle des opérateurs du secteur et notamment l'AESS et EDC. Le coût total du projet est estimé à 58,99 millions d'UC et son exécution est étalée sur une période de 48 mois à partir de 2010.


Objectives

le projet a pour objectif spécifique de renforcer et étendre les systèmes de transport et de distribution de l'énergie électrique à de nouvelles localités et à de nouveaux abonnés


Rationale

Le Projet d'électrification rurale a été développé pour apporter une accélération à la couverture électrique du pays dans le cadre de la lutte contre la pauvreté et l'atteinte des Objectifs du Millénaire pour le Développement (OMD). Le projet couvre l'ensemble des dix régions du pays. Par la signature du Plan d'Action National Energie pour la Réduction de la Pauvreté, le Premier Ministre Chef du Gouvernement a matérialisé la volonté politique du Chef de l'Etat d'améliorer le niveau d'accès des populations rurales aux services énergétiques en général, et plus spécifiquement à l'électricité. La situation particulière des zones rurales qui sont caractérisées par: une dispersion de l'habitat; un pouvoir d'achat limité, une consommation spécifique très faible (300 kWh/abonné/an, en moyenne), bref, un marché structurellement déficitaire est telle que les opérateurs privés ne pourront pas s'engager au développement de l'électrification rurale, sans un investissement initial de l'Etat, associé à diverses incitations particulières. Le présent projet se veut donc un début de réponse à ces préoccupations.

Le projet a été conçu pour répondre aux défis du secteur et s'inscrit dans le cadre de la stratégie d'assistance du Groupe de la Banque pour la période 2005-2009. En augmentant la disponibilité de services énergétiques abordables, le Cameroun se ménage de meilleures chances d'atteindre les OMD, car les services énergétiques ont un effet multiplicateur sur les services dans le domaine de la santé, de l'éducation, des transports, des télécommunications, de l'eau potable, de l'assainissement et de l'hygiène. Ils ont aussi des effets positifs sur la compétitivité économique par l'amélioration de la rentabilité économique et financière des investissements dans les activités génératrices de revenus et la productivité dans l'agriculture, l'industrie et le secteur tertiaire.

La réalisation du projet est justifiée par la nécessité de promouvoir la disponibilité d'une énergie électrique bon marché pour la satisfaction de la demande des populations en zones périurbaines et rurales. Il s'agira:

(i) d'accroitre la productivité des unités hydroélectriques concernées par la réhabilitation et le renforcement de la production;

(ii) de fiabiliser les différentes interconnexions, pour une plus grande contribution de l'hydroélectricité et plus tard de l'énergie importée dans la couverture des besoins énergétiques du pays, dans le cadre des échanges énergétiques avec les pays voisins;

(iii) d'augmenter la capacité de desserte du réseau national, pour une plus grande couverture du pays à travers la réhabilitation et l'extension des réseaux MT/BT;

(iv) accélérer le raccordement de la clientèle périurbaine et rurale par de nouveaux branchements et éclairage public; participant ainsi à la réalisation des objectifs de taux d'accès définis dans la stratégie sectorielle du pays. De plus, l'appui institutionnel permettra de mettre en œuvre les mesures d'accompagnement requises pour assurer l'exécution, la maintenance et l'exploitation des ouvrages du projet en zones rurales. Cet appui comportera des formations et soutiens logistiques indispensables à une exploitation optimale des ouvrages d'électrification rurale par les communes rurales


Benefits

Au-delà de ces impacts directs liés à la réalisation des travaux, il y'aura des impacts après mis en œuvre qui sont diffus, mais suffisamment importants sur les plans social et économique, notamment: l'amélioration du cadre de vie; l'amélioration de la qualité de l'éducation; l'amélioration de la qualité des soins de santé; le développement des activités économiques rurales (agriculture, pêche, élevage, industrie agro alimentaire et petits métiers). Enfin, avec la possibilité de création de nouvelles activités génératrices de revenus en milieu rural, le projet contribuera à l'amélioration de la productivité rurale globale et à une nette augmentation du PIB et donc à la croissance. Les secteurs économiques observeront un gain de productivité certain, qui les rendra plus compétitifs et permettra de soutenir la croissance économique. De nouvelles activités pourront aussi être développées telles que l'informatisation, la communication (téléphonie, l'internet), les fax/photocopies et la menuiserie métallique.

Les avantages sociaux induits par la réalisation du projet concernent à la fois l'éducation et la santé, les femmes et les jeunes ainsi que les centres sociaux et de loisirs. Ces avantages sont nettement perceptibles dans des domaines comme l'urbanisation, la sécurité des biens et des personnes, l'exode rural et le renforcement de la sécurité alimentaire dans les zones rurales. Les établissements scolaires sont dépourvus de source d'éclairage régulière et permanente et travaillent dans des conditions difficiles et souvent précaires. La fourniture régulière de lumière grâce à l'électrification des localités améliorera les motivations des enseignants et des élèves avec comme effets bénéfiques, l'augmentation des taux de fréquentation et l'amélioration des résultats scolaires. Outre ces avantages, la fourniture d'électricité pourra se traduire pour les grandes localités par l'ouverture d'autres horizons, tant pour les enseignants que pour les écoliers, dans le domaine de l'information, de la formation et de l'éducation par l'internet.

Les formations sanitaires souvent sous-équipées, disposent d'équipements de conservation et de stérilisation (réfrigérateurs, réchauds, etc.) qui fonctionnent de façon intermittente au pétrole lampant. La fourniture de courant électrique aux centres de santé permettra d'améliorer de façon significative la conservation des produits pharmaceutiques, des vaccins, des produits sanguins et autres produits médicaux; elle permettra en outre l'installation dans les localités relativement importantes de nouveaux équipements sanitaires comme les appareils de laboratoire, de petite chirurgie et de radiologie. Il en résultera une amélioration des conditions de travail des agents de santé, une meilleure conservation des produits médicaux, une amélioration de la qualité des soins de santé et, comme effets induits, un accroissement du taux de fréquentation des formations sanitaires.

Les avantages socio-économiques concernent les centres de loisirs, les femmes et l'urbanisation. La fourniture de courant électrique améliorera le fonctionnement de ces centres et contribuera à en créer de nouveaux. En outre, elle permettra la création de salles de cinéma et l'éclosion de bibliothèques rurales. Le développement de ces nouvelles activités contribuera à générer de nouveaux revenus ainsi qu'à améliorer les conditions de vie et d'existence dans les zones rurales. Il en résultera un ralentissement significatif de l'exode des jeunes vers les centres urbains avec, comme effets induits subséquents, l'arrêt de la baisse tendancielle de la production agricole et la garantie dans les zones concernées de la sécurité alimentaire.

Dans la zone du projet, les femmes représentent environ 52% de la population rurale; elles sont responsables de la recherche de bois de chauffe, de l'eau potable, de l'éclairage domestique ainsi que de la transformation et la conservation des aliments et des produits agricoles périssables. La fourniture d'électricité contribuera à libérer les femmes de ces corvées quotidiennes et récurrentes en leur permettant de se consacrer d'avantage à d'autres activités génératrices de revenus ( coiffure, fabrication/commercialisation de boissons fraîches, lait et yaourt'..) susceptibles d'améliorer le niveau de vie des familles. En outre, la possibilité offerte par l'électricité pour l'utilisation d'appareils électroménagers renforcera cet affranchissement des corvées domestiques en améliorant les conditions de travail dans les ménages. L'utilisation de matériaux de construction compatibles avec les normes de branchement des abonnés domestiques contribuera à améliorer l'habitat. Associée à l'éclairage public, la fourniture de l'électricité aux localités concernées permettra de favoriser l'urbanisation et l'amélioration du cadre de vie des populations, l'extension des réseaux électriques et l'amélioration des finances des opérateurs, le renforcement de la sécurité des personnes et des biens.

Les services énergétiques favorisent la création d'activités génératrices de revenus comme le petit commerce, l'augmentation de la production et la productivité par l'usage des machines qui augmentent les rendements agricoles, et la diminution des pertes après récolte par la conservation des produits. Dans le secteur de l'éducation, l'électricité améliore la qualité de l'enseignement en permettant l'utilisation des outils éducatifs, pareillement, l'éclairage permet aux étudiants d'étudiés le soir.


Key contacts

NGUEMA-OLLO Jean-Baptiste - ONEC1


Costs

Finance source Amount
ADFUAC 31,640,000
ACFAUAC 20,910,000
GovernmentUAC 6,440,000
TotalUAC 58,990,000

Explore what we do

Select a country

Explore our
activities