Programme d'appui à l'adéquation formation emploi (PAAFE)


Overview

  • Reference: P-MA-IAZ-004
  • Approval date: 22/07/2013
  • Start date: 02/10/2013
  • Appraisal Date: 01/02/2013
  • Status: OngoingOnGo
  • Implementing Agency: MINISTERE DE L'EDUCATION NATIONALE, DE L'ENSEIGNEMENT SUPERIEUR DE LA FORMATION
  • Location: TERRITOIRE NATIONALE

Description

Les résultats et impacts escomptés du programme sont:

(i) la réduction du taux de chômage global à 8% à l'horizon 2020;

(ii) l'accroissement du taux d'emploi des diplômés de l'enseignement supérieur à 83,9% en 2015 et celui des lauréats de la formation professionnelle à 68% en 2015;

(iii) l'augmentation des effectifs d'étudiants en licence et master professionnels à 42% en fin 2014;

(iv) l'accroissement du nombre d'élèves du secondaire technique parmi les bacheliers à 11% en 2014;

(v) la promotion graduelle de l'alternance et de l'apprentissage dans les modes de formation; et

(vi) l'amélioration de la gouvernance sectorielle. Le programme contribuera au:

(i) le renforcement et l'amélioration du dispositif scolaire existant;

(ii) la définition d'un cadre visant à favoriser l'accès des jeunes à l'emploi dans le contexte d'une croissance plus inclusive, et;

(iii) le renforcement des compétences des acteurs du système.

Le PAAFE contribue ainsi à:

(i) une implication accrue du secteur privé dans les dispositifs d'enseignement et de formation;

(ii) une diversification et une professionnalisation des cursus scolaires et de formation,

(iii) une amélioration de l'équité; et

(iv) un renforcement de la coordination et de la gouvernance sectorielles.

Le programme comporte trois composantes: 1. Amélioration de la pertinence de l'enseignment technique et de la formation professionnelle 2. Amélioration de la pertinence et du pilotage de l'enseignment supérieur 3. Amélioration de la coordination et de la gouvernance sectorielle

Le programme touchera indirectement toute la population marocaine à travers notamment ses effets dynamisants sur la formation durable de capital humain. De manière spécifique, le PAAFE bénéficiera directement à 879 269 élèves du secondaire qualifiant dont 48% de filles, 510 000 étudiants (dont 47% de filles) de l'ES, 370 000 stagiaires de la FP (dont 43% de filles), 30 000 chômeurs sans qualification, ainsi qu'aux entreprises des branches professionnelles ciblées dans la nouvelle stratégie de la FP.


Objectives

En adéquation avec le nouveau modèle de l'éducation en Afrique (NEMA), le PAAFE vise à améliorer l'employabilité des diplômés de l'enseignement supérieur, de l'enseignement technique et de la formation professionnelle.


Rationale

Selon les estimations les plus récentes du Haut-commissariat au Plan (HCP) en fin 2012, près de 500 000 jeunes dont 300 000 sans aucune qualification ni diplôme arrivent chaque année sur le marché du travail au Maroc avec une diversité de profils. Cette situation est d'autant plus critique que l'économie du Royaume crée, pour un point de croissance, entre 15 000 et 20 000 postes de travail, dans un contexte où la croissance moyenne au cours des dix dernières années a été de 4,9% avec des postes non pourvus dans des secteurs comme le BTP et la santé. La croissance devra atteindre 6% pour absorber les nouveaux arrivants.

En plus de la nécessité d'améliorer la performance de l'économie notamment la consolidation de la dynamique du secteur privé en vue de la création d'emplois, la réforme du système éducatif s'avère impérative. Pour répondre à ce défi, le Maroc a développé de nouvelles stratégies sectorielles 2012-2016. Ces stratégies visent, entre autres:

(i) le renforcement de l'adéquation entre la formation et l'emploi par la diversification et la création de filières adaptées aux branches économiques;

(ii) le développement des liens entre le monde de l'éducation/formation et le monde du travail,

(iii) l'encouragement de la recherche et de l'innovation; et

(iv) le développement chez les jeunes de l'esprit d'initiative et d'entreprise.

Le PAAFE soutient ainsi les réformes structurelles du secteur de l'éducation et de la formation et contribue à résorber le gap de financement pour le programme du Gouvernement visant à promouvoir l'emploi et le développement des compétences. L'enjeu principal de ce programme est de faire de l'employabilité des jeunes une préoccupation fondamentale du système éducatif. Le programme va également contribuer à limiter l'incidence négative de la gestion fragmentée du secteur en instaurant un mécanisme de coordination et en améliorant la gouvernance sectorielle.


Benefits

Le soutien de la Banque aux réformes en cours dans le secteur social (éducation, formation professionnelle, santé) contribue à valoriser le capital humain. L'enjeu est de renforcer l'accès aux services sociaux de base et doter le pays de compétences au regard des besoins réels de l'économie de manière à promouvoir l'emploi et l'insertion sociale. Cet appui aux efforts du Gouvernement vise également à renforcer l'adéquation formation-emploi qui constitue un levier important de qua l ification des ressources humaines, de l'employabilité des jeunes et de leur insertion dans la vie active.

.Le PAAFE permettra également une amélioration de l'insertion des femmes en améliorant la qualité des formations et en s'assurant de leur ancrage dans le secteur productif. Le MEFP a créé en 2012 une unité qui sera dédiée à l'équilibre de genre dans le système. Le PAAFE appuie aussi la diversification des modes et filières de formation permettant de toucher davantage de femmes sans qualification et de jeunes filles déscolarisées accroissant ainsi leur représentativité au sein de la FP en passant de 42% en 2011 à 45% à 2016. En outre, le développement de PPP avec les CFA-IE dans le secteur de l'habillement, et la signature d'une convention avec l'Union des Femmes Marocaines permettront d'améliorer l'insertion des jeunes filles ayant des niveaux de qualification faible. La mise en place d'un cadre de suivi-évaluation du PAAFE avec des indicateurs désagrégés par genre permettra de maintenir le dialogue politique.

Enfin, le développement des compétences est un levier de réduction de la pauvreté et de la vulnérabilité. Au plan de la lutte contre la pauvreté, le Maroc a enregistré des performances avec la réduction du taux de pauvreté au niveau national, de 15,3% de la population sur la période 2000-2001 à 9% en 2009. Malgré ces avancées, la pauvreté reste élevée en milieu rural (14,5%) contre seulement 4,8% en milieu urbain. En contribuant à l'amélioration de l'employabilité des diplômés du système éducatif, le PAAFE pose un fondement sûr pour l'accès à l'emploi des nouvelles générations formées par l'école marocaine. De plus, en soutenant la formation de ressources humaines qualifiées et répondant aux besoins du marché, le PAAFE catalyse la création de richesse et partant une répartition plus équitable des revenus. Les formations qualifiantes qui vont être mises en œuvre au profit des chômeurs, permettront à cette cible de trouver rapidement un emploi décent.


Key contacts

GUEYE Mouhamed - OSHD2


Costs

Finance source Amount
ADBUAC 100,000,000
TotalUAC 100,000,000

Explore what we do

Select a country

Explore our
activities