Souscriptions au capital de la BAD

Le capital initial autorisé de la Banque s’élevait à de 250 millions d’unités de compte (UC). Depuis, le capital a connu une succession d’augmentations spéciales du capital, une augmentation volontaire du capital et six augmentations générales du capital.

Le capital-actions de la Banque est composé de capital libéré et de capital exigible. Le capital libéré est la part de capital payable sur une période fixée par la résolution du Conseil des gouverneurs portant approbation de l'augmentation du capital y afférant. Le capital exigible de la Banque est soumis à paiement, quand la Banque en a besoin pour honorer ses obligations en matière d’emprunts qui ont été intégrés dans ses ressources ordinaires en capital, ou de garanties imputables à de telles ressources. Ainsi, les détenteurs d’obligations et de garanties émises par la Banque sont protégés, dans le cas peu probable où celle-ci ne serait pas en mesure d’honorer ses obligations financières.

Dans le cas d'un appel de capital, le paiement au prorata doit être effectué par les pays membres en monnaie convertible ou dans la devise requise pour s'acquitter de l'obligation de la Banque pour laquelle l'appel a été émis. À ce jour, il n'y a jamais eu d’appel de capital de la Banque.

La dernière augmentation générale du capital – la sixième  dans l‘histoire du Groupe (dite par sigle AGC-VI) – a été approuvée par le Conseil des gouverneurs de la Banque le 27 mai 2010 et est aussitôt entrée en vigueur. Avec cette AGC-VI, le capital autorisé de la Banque est passé de 2 394 746 actions à 6 768 746 actions, d'une valeur nominale de 10 000 UC par action. Les membres régionaux détiennent 60 % du capital-actions de la Banque et les membres non régionaux, les 40 % restants. Les actions de l’AGC-VI, 4 374 000 au total, sont divisées en actions libérées (6 %) et en actions sujettes à appel (94 %).

Tout comme l’AGC-VI, les actions de l’AGC-V précédente avaient été divisées en actions libérées (6 %) et en actions sujettes à appel (94 %) – la répartition au titre de la quatrième augmentation de capital (AGC-IV) était respectivement de 12,5 % et 87,5 %.

Avant la sixième augmentation générale du capital (AGC-VI), en 2010, le Conseil des gouverneurs avait autorisé deux augmentations du capital, pour permettre l’adhésion de la Turquie et celle du Grand-Duché de Luxembourg au Groupe de la Banque, sous réserve que soient achevées les formalités stipulées dans l'accord portant création de la Banque et dans les règles générales régissant l'admission de pays non régionaux à la Banque. En octobre 2013, la République de Turquie a été admise officiellement comme 78e pays membre de la Banque et, en mai 2014, le Luxembourg en est devenu le 79e.

En mai 2012, le Conseil des gouverneurs avait autorisé une augmentation spéciale du capital autorisé de la Banque, de sorte que la République du Soudan du Sud puisse devenir membre. Le Soudan du Sud, qui a achevé son processus d'adhésion en avril 2015, est ainsi devenu le 80e  pays membre de la Banque et son 54e pays membre régional.