A propos

Depuis le changement de millénaire, l’histoire de l’Afrique est celle d’une croissance étonnante. Le PIB total du continent africain, qui s’élevait à 600 milliards de dollars US en l’an 2000, avait atteint les 2 200 milliards de dollars US en 2012. Sept des dix pays dont l’économie connaît une des croissances les plus rapides au monde se trouvent en Afrique. Le continent affichera une croissance de 6,6 % en 2013. « Le géant endormi » s’est réveillé, et l’Afrique, riche d’une population jeune et dynamique, maintient sa trajectoire ascendante.

Elle crée une dynamique d’opportunités à l’échelle mondiale. Elle constitue le nouveau pôle de croissance du monde et la dernière frontière pour le développement et les investisseurs. Cela dit, nous savons qu’il nous reste d’immenses défis à relever : des poches de fragilité, le manque d’infrastructures de base, une économie régionale décousue, mais aussi la quête d’une croissance véritablement partagée et véritablement durable.

Cependant, l’Afrique est ouverte aux affaires et des organisations telles que la Banque africaine de développement (BAD) ont mis en place d’importantes fondations pour les échanges commerciaux, la croissance et les investissements. La BAD a contribué à construire les réseaux routier, ferroviaire, et d’approvisionnement en eau et électrique. Elle a aussi contribué à renforcer les institutions gouvernementales, à combattre la corruption, ainsi qu’à soutenir l’éducation et l’acquisition de compétences.

L’aide au développement fait partie du dispositif, surtout lorsqu’elle précède  le financement  privé intérieur et étranger, qui, pour sa part, peut faire du secteur privé le moteur de la croissance qui propulsera encore plus loin l’Afrique. Pour chaque dollar qu’elle reçoit du secteur public la Banque peut obtenir 3 dollars, et pour chaque dollar qu’elle reçoit du secteur privé, elle peut en obtenir 6. Cette « aide intelligente » opère grâce à l’obtention et à la mobilisation de sources de financement, au moment où l’Afrique prend en main son propre destin en matière de développement.

Dans ce blog j’essaie de partager quelques réflexions faites le long du voyage : les miennes, celles de la Banque et celles du continent.

Filtres de recherche

Subscribe