Objectifs


Deux objectifs

Cette stratégie décennale sera axée sur deux objectifs visant à améliorer la qualité de la croissance de l’Afrique : la croissance inclusive et la transition vers la croissance verte.

Croissance inclusive

L’objectif premier et fondamental consiste à réaliser une croissance qui soit plus inclusive, se traduisant non pas simplement par l’égalité de traitement et d’opportunités, mais par des réductions profondes de la pauvreté et un accroissement massif et correspondant des emplois. En permettant d’exploiter le vaste potentiel du continent — et en améliorant ses chances de tirer parti du dividende démographique – la croissance inclusive induira la prospérité par un élargissement de la base économique qui transcende les obstacles liés à l’âge, au sexe et à la situation géographique. La Banque investira dans une infrastructure qui libère le potentiel du secteur privé, favorisant l’égalité des sexes et la participation communautaire. Elle contribuera à améliorer les compétences nécessaires à la compétitivité et veillera à ce que ces compétences correspondent mieux aux opportunités et aux besoins des marchés locaux du travail.

Croissance verte

Le second objectif consiste à faire en sorte que la croissance soit durable, en aidant l’Afrique à faire la transition progressive vers la « croissance verte », qui protégera les moyens de subsistance, améliorera la sécurité hydrique, énergétique et alimentaire, favorisera l’utilisation durable des ressources naturelles et stimulera l’innovation, la création d’emplois et le développement économique.

La Banque appuiera la croissance verte en trouvant des modes de développement qui atténuent la pression sur les ressources naturelles tout en gérant plus efficacement les risques environnementaux, sociaux et économiques. Les actions prioritaires à mener pour réaliser la croissance verte consistent notamment à renforcer la résilience face aux chocs climatiques, à mettre en place des infrastructures durables, à créer des services d’écosystème et à utiliser de manière efficace et durable les ressources naturelles – en particulier l’eau, qui joue un rôle central dans la croissance, mais qui est la plus affectée par le changement climatique.