Conseil des gouverneurs

Le Conseil des gouverneurs est l’organe de décision suprême de la Banque au sein duquel chaque pays membre est représenté par un gouverneur et un gouverneur suppléant. Chaque gouverneur possède un nombre de voix proportionnel au capital de la Banque souscrit par son pays. Les gouverneurs et leurs suppléants sont généralement ministres des Finances ou de la Planification économique, présidents de banque centrale ou d’autres hauts fonctionnaires. Ils sont nommés par leur pays pour un mandat de cinq ans et peuvent également être révoqués ou remplacés par leur pays.

Les gouverneurs et gouverneurs suppléants de la Banque deviennent d’office gouverneurs et gouverneurs suppléants du Fonds africain de développement.

Les Assemblées annuelles des Conseils de gouverneurs (de la Banque et du Fonds) ont généralement lieu en mai. Les gouverneurs y examinent les opérations de la Banque, prennent des décisions politiques de grande importance et définissent les directions stratégiques.

Tous les pouvoirs de la Banque sont dévolus au Conseil des gouverneurs qui en a néanmoins délégué certains au Conseil d’administration, à l’exception des pouvoirs suivants :

  • Émettre des directives générales sur la politique de crédit de la Banque ;
  • Réduire le capital-actions autorisé de la Banque ;
  • Instituer des fonds spéciaux ou en accepter la gestion ;
  • Autoriser l’adoption d’arrangements de coopération de caractère général avec les autorités des pays africains qui n’ont pas encore le statut d’État indépendant ou d’accords de coopération de caractère général avec des gouvernements africains qui ne sont pas encore devenus membres de la Banque, ainsi que la conclusion de semblables accords avec d’autres gouvernements et avec d’autres organisations internationales ;
  • Élire le président de la Banque, le suspendre ou le révoquer et déterminer sa rémunération et ses conditions de service ;
  • Fixer la rétribution des administrateurs et de leurs suppléants ;
  • Choisir des experts comptables étrangers à l’institution pour certifier le bilan général et le compte de profits et pertes de la Banque et choisir les autres experts dont il peut être nécessaire de s’assurer les services pour passer en revue la gestion générale de la Banque et faire rapport à ce sujet ;
  • Approuver, après avoir pris connaissance du rapport des experts-comptables, le bilan général et le compte de profits et pertes de la Banque ; et
  • Exercer tous les autres pouvoirs que l’Accord portant sur la création de la Banque africaine de développement confère expressément au Conseil des gouverneurs.