Département de la gouvernance et de la gestion économique et financière (OSGE)

Le Département de la gouvernance et de la gestion économique et financière (dit OSGE par acronyme anglais) se compose d’une division “Finance” et d’une division “Gestion financière”. Cette organisation reflète une approche portant sur deux fronts : le renforcement des systèmes nationaux de gestion des ressources publiques, avec un accent particulier sur les institutions de surveillance et de reddition des comptes (gestion financière) d’une part : et la promotion d’un environnement favorable aux affaires, qui encourage l’investissement privé de sorte de générer une croissance axée sur les pauvres (gestion économique).

Cette approche permet ainsi de soutenir des pays, des secteurs (tels que les infrastructures, un domaine clé d’intervention de la Banque) et des régions. Concernant les secteurs, il s’agit de s’attaquer aux problèmes systémiques, en instaurant des cadres réglementaires solides qui ouvrent la voie à des partenariats public-privé efficaces. L’Initiative pour la transparence dans les industries extractives constitue un bon exemple de contribution en matière de bonne gouvernance, qui entend permettre aux pays de tirer le meilleur de l’extraction de leurs ressources naturelles non renouvelables. S’agissant des régions et sous-régions respectives, le Département œuvre en faveur d’initiatives qui plaident pour des normes et des codes qui encouragent une bonne gouvernance économique et financière, comme le Mécanisme africain d’évaluation par les pairs, l'Initiative africaine concertée sur la réforme budgétaire (dite CABRI par acronyme anglais), ainsi que les initiatives panafricaines qui partagent les meilleures pratiques en matière d’acquisitions publiques à travers le Marché commun pour l'Afrique orientale et australe (COMESA par acronyme en anglais).