Le département de l’eau et de l’assainissement (OWAS)

Le Département de l’eau et de l’assainissement (OWAS) a été créé en 2006 afin de donner une focalisation institutionnelle aux activités dans le secteur de l’eau au sein de la Banque. Le Département joue aussi un rôle important dans l’affirmation du rôle de chef de file de la Banque dans les activités du secteur de l’eau en Afrique.

Le Département de l’eau et de l’assainissement (OWAS) a pour mission spécifique de centraliser les activités du secteur de l’eau et de l’assainissement pour une meilleure coordination et en vue de faciliter la définition et la mise en œuvre de solutions durables tout au long de la chaîne des valeurs  de l’eau, à partir de la stratégie, l’élaboration des politiques, la réforme institutionnelle, les services consultatifs aux niveaux national et régional, le renforcement des capacités, l’information et le savoir, la collecte des fonds, l’exécution et le suivi de projets.  

A cet effet, le Département soutient la contribution de la Banque au secteur de l’eau et de l’assainissement en vue d’éliminer la pauvreté et promouvoir la croissance économique en Afrique,  pour atteindre les objectifs fixés dans le cadre des ODM dans le secteur de l’eau et de l’assainissement et dans d’autres domaines connexes, à savoir, la nutrition, l’éducation, la santé, l’habilitation des femmes et l’environnement.

Secteurs clés d’intervention privilégiés

Depuis 2000, à la suite de l’adoption de sa Politique de gestion intégrée des ressources en eau (GIRE), la Banque a accru la priorité qu’elle accorde au secteur de l’eau comme manière d’aider les Pays membres régionaux (PMR) à atteindre l’objectif de la réduction de la pauvreté et de la croissance économique, en reconnaissant que cela pouvait contribuer immensément à la réalisation des autres ODM en rapport avec la pauvreté, la santé, l’éducation et le genre. La Banque a adopté une stratégie consistant à augmenter nettement ses interventions dans le domaine de l’alimentation en eau et de l’assainissement en milieu rural, tout en continuant à soutenir l’alimentation en eau et l’assainissement en milieu urbain et périurbain, et à promouvoir la gestion intégrée des ressources en eau.  
Notre focus est sur :

  • l’accroissement du financement en faveur de l’alimentation en eau et de l’assainissement
  • le ciblage, premièrement,  des 65 % les plus pauvres de la population vivant en zone rurale
  • le soutien aux zones périurbaines, aux petites et moyennes villes  ; et de manière spécifique, à l’assainissement en milieu urbain
  • la promotion de la gestion des ressources en eau transfrontalières
  • le soutien à l’environnement favorable de manière à attirer davantage de ressources

Priorités stratégiques

En vue de permettre à OWAS de remplir son mandat tel que précisé ci-haut, le Département s’est fixé les priorités stratégiques suivantes :

  • Faire avancer l’Initiative pour l’alimentation en eau et en assainissement en milieu rural (IAEAR)  : mobiliser les partenaires et aider les PMR à élaborer et mettre en œuvre leur programmes AEAR en vue d’atteindre les objectifs pour 2015 de l’IAEAR.  L’IAEAR a pour objectif global d’accélérer l’accès aux services d’alimentation en eau et d’assainissement en Afrique rurale en vue d’attendre 66 % d’accès à l’alimentation en eau et à l’assainissement d’ici 2010 et 80 % d’ici 2015.
  • Continuer à soutenir le développement des services d’eau et d’assainissement dans les milieux urbain et périurbain  :  en particulier pour les pays où n’existe pas un environnement approprié pour les programmes de l’IAEAR et les pays BAD uniquement.  L’objectif est d’accélérer l’accès aux services d’alimentation en eau et d’assainissement en milieux urbain et périurbain en vue de favoriser la croissance et atteindre les ODM globaux pour l’eau et l’assainissement en Afrique (atteindre 74 % d’accès à l’eau et 60 % à l’assainissement d’ici 2015). 
  • Garantir la place de la Banque en tant chef de file dans le secteur de l’eau en Afrique :  La BAD joue un rôle vital dans le développement socioéconomique des Pays membres régionaux (PMR) et occupe, en conséquence, une position stratégique pour jouer un rôle de première ligne dans le dialogue avec l’Afrique sur le développement. C’est un domaine où la Banque jouit d’un avantage comparatif et d’une certaine force, ce qui facilite un dialogue effectif dans les secteurs de l’eau sur des questions difficiles telles que les réformes sectorielles, la sécurité de l’eau, et l’adaptation au changement climatique. OWAS maintiendra un dialogue continu avec des institutions régionales telles que l’AMCOW, l’UA/NEPAD, l’UN-Water Africa, tout en s’engageant fortement dans un dialogue sectoriel avec les PMR.  La politique de décentralisation, telle qu’elle se met en place, renforcera notre engagement sur le terrain et rendra notre contribution aux processus nationaux en cours plus efficace.