Articles, communiqués et interviews

  • Vidéo de l'interview de M. Ousmane Matar Breme, Ministre tchadien de l'économie et du plan

M. Ousmane Matar Breme a rappelé que c'est à quelques jours seulement du G20 que l'Afrique se retrouve à Tunis à l'invitation de la BAD. Selon lui, l'Afrique a été épargnée d'un point de vue bancaire et financier, car occupant dans ce système une place marginale. Mais elle ne peut échapper à une crise économique mondiale qui touchera y compris l'aide au développement. Pour le ministre tchadien de l'économie et du plan, cette conférence doit aider à entrevoir les voies et moyens  de minimiser au maximum l'impact au niveau de l'Afrique de cette crise dont elle n'est pas l'auteur.

  • Vidéo de l'interview de M. Karim Djoudi, Ministre algérien des finances, gouverneur de la BAD

M. Djoudi conçoit cette conférence ministérielle comme un outil de compréhension et de visibilité: comprendre comment cette crise peut se diffuser sur les économies africaines et anticiper sur la durée de la crise. Après avoir rappelé le cas de l'Algérie qui a su anticiper  les perturbations en confortant les réserves de change, en réduisant son endettement extérieur et en évitant une trop forte connexion aux marchés extérieurs, le ministre algérien des finances a souhaité que l'Afrique participe à la prise de décision et à la redéfinition du système monétaire et financier international. Il a rappelé dans ce contexte le rôle déterminant de la BAD pour permettre aux économies africaines d’effectuer  le passage vers de nouveaux sentiers de croissance.

  • Entretien avec M. Abdoulaye Diop, ministre sénégalais de l’économie et des finances , président du Conseil des gouverneurs de la BAD
  • Face à la crise planétaire : Pérenniser l'économie africaine
  • La Conférence économique africaine ouvre à Tunis, en marge de la Conférence ministérielle sur la crise financière