Flux de capitaux et libéralisation du compte de capital : défis, opportunités et mesures prises par les autorités

Ce document analyse les flux de fonds pour évaluer les défis, les opportunités et les mesures prises en matière de libéralisation des flux de capitaux et du compte de capital à mesure que l’Afrique émerge de la crise financière mondiale. Cette grille d’analyse est utilisée pour montrer que la crise financière est transmise du secteur extérieur (reste du monde) au secteur intérieur, aux entreprises, aux banques et aux marchés des capitaux, ainsi qu’au secteur public. Les prix financiers, notamment le taux de change et les cours de la bourse, véhiculent les effets de la crise financière, notamment l’effondrement du taux de change et des cours et la fuite des capitaux. Le document examine les tendances actuelles en matière de contrôle des capitaux et de libéralisation du compte de capital en Afrique. Il étudie également l’ampleur et les déterminants des flux de capitaux à travers le continent, ainsi que les défis que pose la libéralisation du compte de capital et les mesures prises au plan des politiques. Des prévisions sont faites pour quatre types de flux de capitaux, à savoir les IDE, la dette, l’aide et les transferts dans certains pays africains. La conclusion porte sur les enseignements à tirer et les mesures à prendre au plan des politiques durant la période d’après crise en Afrique. L’accent est mis sur le fait que les décideurs doivent faire face à la fois à des défis et à des opportunités en ce qui concerne le maintien d’une gestion macroéconomique rationnelle et de politiques transparentes en matière de compte de capital.

Ils doivent mettre en œuvre des réformes du secteur financier pour attirer les capitaux dans un environnement mondial concurrentiel et les mettre au service de la relance économique.

Documents