Domination économique chinoise à Maurice

Vinaye Ancharaz

D’après des études récentes sur les effets de la présence croissante de la Chine dans les économies de l’Afrique subsaharienne, les pays riches en ressources de la région s’en sortiront gagnants, mais ceux qui sont en concurrence avec la Chine sur les marchés d’exportation en pâtiront invariablement. Maurice, qui n’a pas de ressources naturelles exploitables et qui doit faire face à la concurrence de la Chine sur ses marchés traditionnels, est le pays le plus menacé par cette situation.

Cependant, ce document affirme que cette montée en puissance de la Chine peut profiter à Maurice. Analysant l’influence de la Chine à travers le commerce, l’aide et l’investissement, l’étude montre que c’est l’affaiblissement du système de préférence, et non pas l’émergence de la Chine, qui est à l’origine des énormes pertes d’emplois dans l’industrie de l’habillement qui a néanmoins fait la preuve de sa capacité d’adaptation. Les exportations sont de nouveau en hausse. Par ailleurs, l’aide de la Chine pour le financement du bâtiment et des infrastructures a été la bienvenue, même lorsqu’elle a été liée à l’utilisation de la main d’œuvre et des intrants chinois.

Les avantages les plus significatifs de l’engagement de la Chine devraient se manifester dans l’investissement, étant donné que la stratégie de la Chine consiste à utiliser Maurice comme tremplin pour pénétrer le marché africain.

Documents