Compétitivité et efficacité du secteur bancaire et croissance économique en Égypte

Sunil S. Poshakwale

Ce document examine les effets d’une série de réformes du secteur financier sur la compétitivité et l’efficacité du secteur bancaire égyptien. Il tente également de déterminer si l’amélioration de la compétitivité et de l’efficacité du secteur bancaire a eu des effets à court ou à long terme sur la croissance économique en Égypte durant la période 1992-2007. Les résultats empiriques montrent que les réformes du secteur financier ont eu des effets positifs importants sur l’efficacité et la compétitivité du secteur bancaire. La part de marché des quatre plus grandes banques a régulièrement diminué durant la période considérée. En outre, les banques publiques ont été moins compétitives que les banques privées et les banques étrangères moins compétitives que les banques locales.

L’inefficacité x moyenne  des banques égyptiennes se situe autour de 30 %, ce qui correspond à la moyenne des autres pays africains. Les résultats semblent également indiquer qu’il existe une forte corrélation entre l’efficacité productive du secteur financier et la croissance économique à court terme. Cependant, confirmant les résultats d’autres études, rien n’indique que la relation entre l’efficacité améliorée et la croissance économique s’inscrit dans le long terme.

Ces résultats ont d’importantes conséquences au plan des politiques en ce qu’ils confortent l’argumentation en faveur de la poursuite des réformes du secteur financier en Égypte.

Documents