Déterminants des variations de la performance économique de différents pays africains : données d’une analyse des régressions entre pays

L’ouverture du commerce et la réforme économique sont-t-elles plus importantes pour le développement industriel en Afrique que l’investissement dans le capital humain et le changement technologique ? Les pays africains doivent-t-ils mener de pair la réforme économique et le changement technologique pour stimuler le développement industriel, réduire leur dépendance à l’égard des importations et préserver leurs maigres réserves de change ? Ce document compare les régressions de différents pays, ainsi que trois indicateurs de performance industrielle, pour déterminer si les différences dans l’ouverture du commerce, la réforme économique ou l’investissement dans les compétences et le changement technologique expliquent le recul de la performance des pays africains. Les premiers résultats de l’analyse indiquent que ni la réforme économique, ni la capacité technologique n’expliquent entièrement les différences entre les performances industrielles respectives des pays africains. Bien au contraire, il semble que l’investissement dans le capital humain soit une variable explicative plus importante, ce qui revient à dire que ce capital est un élément important de la croissance de la productivité totale des facteurs pour les entreprises africaines.

Les résultats empiriques montrent également que des facteurs idiosyncrasiques ou spécifiques à l’Afrique pourraient expliquer la faible performance industrielle de la région par rapport aux autres pays en développement. La justesse de certains résultats empiriques énoncés dans ce document est évaluée par une étude de cas de l’industrie textile du Nigeria.

Documents