Croissance, pauvreté et inégalité en Ethiopie : Quel chemin pour la croissance Pro-Pauvre ?

Le document examine le motif de la pauvreté, la croissance et l'inégalité en Éthiopie au cours des dix dernières années. Le résultat montre que la croissance, dans une large mesure, dépend de facteurs structurels tels que les conditions initiales, les caprices de la nature, des chocs extérieurs et de la paix et la stabilité tant en Éthiopie et dans la région. En utilisant une riche base de données de panel d’enquête-ménage, le document montre également qu'il existe une forte corrélation entre la croissance et l’inégalité. Dans une telle mise en place, l'effet de mettre en oeuvre une stratégie de croissance pro-pauvre, comparativement de permettre le statu quo à l'emporter, peut être assez dramatique.Sur la base d'hypothèses réalistes, le document montre que, d'un niveau de référence en 2000, d'une proportion de pauvreté de 30 pour cent, plus de 10 ans à une croissance de 4 pour cent par habitant, la pauvreté diminuerait de 44 pour cent à 26 pour cent pour la distribution neutre de la croissance (DNC) (c.-à-d., pas de changement dans la répartition du revenu global).

En revanche, l'incrément de croissance a été répartie de manière égale entre les percentiles (égalité de la répartition des gains de croissance, EGC), la pauvreté diminuerait de plus de moitié à 15 pour cent, une différence de près de onze points de pourcentage. Ce sont donc, «les questions de distribution», même, ou surtout dans un pays pauvre comme l'Ethiopie. Sur la base de ces résultats, le document donne un aperçu des politiques qui pourraient aider à concevoir une stratégie durable en faveur des retards de croissance.

Documents