Crédits à court et à long terme et performance économique: le cas de l’UEMOA

Ce document examine le lien entre le développement financier et la croissance économique au sein de l’Union économique et monétaire ouest-africaine (UEMOA) et conclue que le développement financier favorise la croissance dans la région tout en précisant que le financement bancaire à long terme a davantage d’effets sur la croissance que les crédits à court terme. Le fait que les crédits à court terme représentent 70 % des prêts accordés au secteur privé au sein de l’UEMOA signifie que les pays de cette région sont moins aptes à tirer le meilleur profit de l’amélioration de leurs systèmes financiers respectifs. Le document affirme également que la stabilité macroéconomique, l’existence d’un climat propice aux créanciers, la stabilité politique et la disponibilité de ressources financières à long terme, constituent autant de facteurs qui encouragent les banques à assurer un financement à long terme qui stimule la croissance.

Les résultats sont confirmés par différentes méthodes économétriques de données de panel, notamment les effets fixes, l’approche de variable instrumentale et l’analyse de co-intégration de panel.

Documents