Le capital humain protège t-il les travailleurs des chocs exogènes? L'Afrique du Sud en crise 2008 – 2009

Ronald Leung, Oxford Center for Study of African Economies, Marco Stampini and Désiré Vencatachellum, AfDB

La crise économique et financière de 2008 et 2009 a fait des ravages dans l’économie sud-africaine. L’économie s’est contractée pour la première fois depuis 1998 et est entrée en récession au cours du dernier trimestre 2008. La contraction du PIB s’est répercutée par la suite sur le marché du travail. Entre le deuxième trimestre de 2008 et celui de 2009, le marché de l’emploi a subi une réduction de 3,8 pour cent. Cependant, tout le monde n’a pas été frappé avec la même intensité. À l’aide de données issues de l’étude sur la main-d’œuvre uniques dans le contexte africain, nous trouvons que le capital humain a permis d’atténuer le choc. Après avoir pris en compte les caractéristiques observables, l’éducation et l’expérience ont démontré le potentiel de compenser entièrement les effets de la récession sur la probabilité de trouver un emploi. Ces résultats ont des implications politiques importantes, car ils renforcent le plaidoyer en faveur des investissements stratégiques dans le capital humain et aident à identifier les travailleurs non qualifiés comme ceux ayant le plus besoin des interventions du filet de protection sociale pendant la récession.