Explication des perormances de croissance en Afrique: Une approche en termes de frontières de production

Oleg Badunenko, University of Cologne, Daniel J. Henderson, State University of New York and Romain Houssa, University of Namur

Cette contribution utilise une approche en termes de frontières de production pour examiner la performance des économies africaines de 1970 à 2007. Nous trouvons que l’accumulation de capitaux physique et humain constitue le principal facteur de croissance de la productivité au niveau national. Les rendements marginaux décroissants expliquent partiellement pourquoi la région n’a pas été en mesure de générer une croissance soutenue. De plus, des pertes d’efficacité ont entravé la croissance en Afrique. L’étude des résultats obtenus par les pays qui réussissent pousse à penser que la bonne gouvernance, la qualité des institutions et de bonnes politiques constituent des facteurs clés pour améliorer le développement économique en Afrique. Ces facteurs sont d’autant plus nécessaires en Afrique Subsaharienne du fait des contraintes géographiques naturelles de la région.