ICT, Financial Inclusion, and Growth: Evidence from African Countries

Mihasonirina Andrianaivo, France Telecom, Orange Labs et Kangni Kpodar, Fonds monétaire international

Ce document étudie l’impact des technologies de l’information et de la communication (TIC), notamment le déploiement de la téléphonie mobile, sur la croissance économique dans un échantillon de pays africains au cours de la période 1988-2007. De plus, nous tentons de déterminer si l’intégration financière constitue un des canaux par lesquels les TIC influencent la croissance économique, étant donné le récent développement des services financiers mobiles sur le continent. En estimant le modèle, nous utilisons une vaste gamme d’indicateurs de TIC, y compris les taux de pénétration de la téléphonie fixe et de la téléphonie mobile et le coût des appels locaux, et nous abordons tous les problèmes endogènes à l’aide de l’estimateur de système GMM. L’intégration financière est capturée par des variables mesurant l’accès aux services financiers, tels que le nombre de dépôts ou de prêts par tête, compilées par Beck et al. (2007) et le Groupe consultatif pour aider les pauvres (CGAP 2009). Les résultats confirment que les TIC, y compris le développement de la téléphonie mobile, participent à la croissance économique dans les pays africains. Une partie de cet effet vient de l’intégration financière et, parallèlement, le développement de la téléphonie mobile consolide l’impact de l’intégration financière sur la croissance économique, notamment dans les pays où les services de téléphonie mobile se développent.