Impact de l'environnement des affaires sur l'output et la productivité en Afrique/

El-hadj Bah, The University of Auckland and Lei Fang, The Federal Reserve Bank of Atlanta

L'Afrique est la partie la plus pauvre du monde et dispose du pire environnement pour la réussite commerciale à long terme selon la plupart des normes. Les études empiriques trouvent généralement une corrélation négative entre le PIB par habitant et les mesures de l'environnement des affaires. Cet article développe un modèle d’équilibre général pour évaluer les effets quantitatifs de l'environnement des affaires, y compris les barrières à l'entrée, l'accès au financement, la réglementation, la régulation, la criminalité, la corruption et les infrastructures, sur la production et la PTF pour 30 pays d’Afrique sub-saharienne. Nous constatons que les effets quantitatifs de ces dimensions de l'environnement des affaires sont étendus. Ensemble, elles permettent d’expliquer près de 80% de la variation du revenu par habitant par rapport aux États-Unis pour les 30 pays africains étudiés. L'amélioration de ces dimensions de l'environnement des affaires sera un élément clé pour le développement à long terme du continent.