Education, Composition de la Main d’œuvre et Productivité des Entreprises Industrielles au Cameroun

Auteur

Patrick M. Nga Ndjobo

Yves A. Abessolo

Résumé

Cet article a pour objectif d’analyser la relation entre l’éducation, la composition de la main d’oeuvre et la productivité des entreprises industrielles au Cameroun. Pour ce faire, nous élaborons et utilisons un micro panel de données camerounaises portant sur un échantillon de 272 entreprises analysées sur une période de trois ans de 2006 à 2008. Nous proposons une analyse économétrique reposant sur la méthode semi paramétrique d’Olley et Pakes (1996) qui permet de contrôler la sélectivité et la simultanéité associées au processus de productivité. Nos résultats suggèrent d’une part que le niveau d’éducation des individus détermine la classification de la main d’oeuvre des entreprises en catégories professionnelles. D’autre part, la structure pyramidale de la force de travail des entreprises traduit le fait que la plupart des emplois qui en sont issues, ont de faibles exigences en termes de niveaux d’éducation et/ou de diplômes. Par ailleurs, l’éducation détermine significativement et positivement la croissance de la valeur ajoutée dans les entreprises.

Integrating Africa’s Workforce

If African countries are to transform structurally and integrate regionally, African workers and talents must be able to explore job opportunities and skills transfer across industries and across borders.

Read the Chief Economist's Blog

Conference Venue

United Nations Conference Centre, Addis Ababa

Partenaires de la CEA