Sécurité

A son arrivée, chaque participant recevra un badge d’identification qu’il est tenu de porter en permanence. Pour des raisons de sécurité, les bagages et effets personnels de tous les participants seront soumis à un contrôle électronique à l’aéroport et à l’hôtel. Le Bureau de renseignements et les agents du protocole se tiendront à la disposition des participants pour les aider à résoudre les questions liées à la sécurité.

La situation sécuritaire au Sénégal est rassurante, et Dakar est considérée comme une ville paisible où n’existent pratiquement pas d’incidents de grande criminalité.

Cependant les larcins au préjudice des étrangers sont parfois observés. Il est donc conseillé à tous les visiteurs de rester vigilants en toutes circonstances.

Dakar est une ville où l’on peut se promener en toute sécurité dans la journée. Mais, certains endroits peuvent être dangereux la nuit, à moins de sortir en groupes. Comme dans toutes les grandes villes, les participants devront donc se méfier des voleurs à la tire et des pickpockets.

En cas d’urgence, l’équipe de sécurité de la BAD et du Comité National d’Organisation peuvent être joints aux numéros d’urgence qui seront largement communiqués pendant les Assemblées annuelles.

Les participants aux assemblées annuelles doivent rester vigilants quant à leur sécurité à Dakar et aux alentours. Les services de sécurité de la BAD veillent en permanence au bon déroulement des Assemblées annuelles en collaboration avec les services de sécurité du pays.

Certains chauffeurs de taxi à Dakar parlent français, mais il est conseillé aux participants de se munir de leur badge des Assemblées annuelles de la BAD et de la liste des hôtels et des principales attractions touristiques. Les taxis, en majorité, ne sont pas équipés de compteurs. Il est également conseillé aux visiteurs de bien s’accorder sur le tarif de la course avec le chauffeur avant de monter à bord de son
véhicule.

Le Gouvernement de la République du Sénégal assurera la sécurité et la protection des délégués, dans tous les hôtels retenus, au Centre de conférences et dans les lieux publics et d’excursion.

Il est interdit de faire entrer une arme à feu dans le pays ou de porter tout type d’arme au sein du centre de conférences, sans autorisation préalable des autorités sénégalaises.

Le port du badge des Assemblées annuelles est indispensable pour accéder au centre de conférences, pour emprunter les autocars conduisant au centre de conférences et pour accéder aux salles de réunions, aux bureaux et à toutes les autres installations. Tous les participants doivent passer par les portiques de sécurité avant d’accéder au Centre de conférences.

L’équipe de sécurité BAD travaillera en étroite collaboration avec les forces de sécurité du Sénégal à l’intérieur des hôtels Méridien Président et les Almadies, ainsi que dans les autres centres d’hébergement. Un poste de sécurité sera disponible pour tous les problèmes de sécurité ou de sûreté.

Produits prohibés

Il est formellement interdit aux visiteurs d’introduire au Sénégal des drogues dangereuses telles que la morphine, l’héroïne, l’opium, le cannabis etc. Le trafic de drogues est passible de peine de mort. Les articles dangereux ne peuvent, en aucune façon, être introduits dans le pays ou exportés à partir de ce dernier.

Les armes à feu sont également prohibées. Aussi, tout visiteur souhaitant faire entrer une arme de quelque nature que ce soit, y compris les armes de sports, doit obtenir une autorisation de port d’arme à feu. La détention d’armes à feu, sans autorisation délivrée par une autorité Sénégalaise judiciaire compétente est passible de poursuites.