A propos d'Abidjan

Située dans la partie occidentale du continent africain et dans la zone intertropicale, la Côte d’Ivoire s’étend sur une superficie de 322 462 Km². Elle est limitée au sud par l’océan Atlantique, à l’est par le Ghana, au nord par le Burkina Faso et le Mali, et à l’ouest par la Guinée et le Libéria. Yamoussoukro est la capitale politique du pays depuis 1983 et Abidjan, la capitale économique. En plus d’Abidjan et de Yamoussoukro, les autres principales villes du pays sont : Bouaké, deuxième ville du pays ; San Pédro abritant le deuxième port du pays ; Daloa, Korhogo, Man et Abengourou.

La langue officielle est le français. Les langues parlées sont le baoulé, le malinké-dioula, le sénoufo, le dan, l’agni, le bété, l’attié et le guéré.

Avec un taux de croissance annuel moyen de 3,3 %, la population totale est estimée à 21,4 millions d’habitants en 2009 dont 3 millions au moins de travailleurs immigrés établis dans le pays avec leurs familles, en provenance principalement des pays de la sous-région. Cette population, majoritairement rurale il y a dix ans (57,2% en 1999), est en 2009 égalitairement répartie entre les zones rurales (50,2%) et les centres urbains (49,8%).

La Côte d’Ivoire est divisée en quatre zones agro-climatiques :

  1. la zone tropicale de transition, caractérisée par une seule saison des pluies allant d’avril à octobre, avec 950 à 1 700 mm / an ;
  2. la zone équatoriale de transition 1, marquée par deux saisons pluvieuses allant de mars à juin et de septembre à octobre, avec au total 950 à 1 600 mm / an ;
  3. la zone équatoriale de transition 2, comportant également deux saisons des pluies allant d’avril à juillet, plus importante, et de septembre à novembre, irrégulière, avec 1 300 à 2 400 mm / an ;
  4. la zone montagneuse, caractérisée par une seule et longue saison des pluies de mars à octobre, avec 1 500 à 2 200 mm / an.

Pays de plateaux étagés, aux marches escarpées, formant parfois des corniches, la Côte d’Ivoire est essentiellement plane. Sur cet ensemble tabulaire de cuirasse ferrugineuse, des ruptures en douceur sont provoquées par des guirlandes de collines.

La Côte d’Ivoire présente plusieurs atouts qui en font la meilleure destination ouest-africaine pour les congrès et les séminaires :

  • de nombreuses infrastructures touristiques ;
  • des infrastructures hôtelières de classe internationale ;
  • un réseau de communications des plus modernes avec l’un des meilleurs réseaux routiers de la sous-région (68 000 km dont 6 000 km de routes bitumées), 638 km de voies ferrées du nord au sud du pays ;
  • deux grands ports (Abidjan et San Pedro) ;
  • un réseau aérien important comprenant le plus grand aéroport mais aussi le plus moderne de la sous-région (aéroport international Félix-Houphouët-Boigny d’Abidjan) ;
  • des télécommunications (téléphonie fixe, téléphonie mobile, radio, télévision, fax, télex, internet) couvrant l’essentiel des grandes agglomérations du pays ;
  • des équipements de traduction simultanée en plusieurs langues ;
  • des infrastructures sanitaires de haut niveau technologique.